July 17, 2019 / 10:48 AM / 5 months ago

AVANT-PAPIER-Star, Nouveau Marché chinois et porte ouverte aux spéculateurs

SHANGHAI, 17 juillet (Reuters) - Star, le rival chinois du Nasdaq américain voulu par le président Xi Jinping, fait ses grands débuts lundi avec la cotation de 25 sociétés technologiques et biotechnologiques dont le cours de Bourse risque vite de donner le tournis.

Créé sur le modèle du Nasdaq, avec des modalités d’introduction en Bourse également inspirées du système américain, Star s’annonce comme la tentative la plus audacieuse de réformer les marchés des capitaux en Chine.

Ce “Nouveau Marché” reflète aussi l’ambition de Pékin de ramener dans son giron les grands groupes technologiques chinois pris entre deux feux dans la guerre commerciale avec les Etats-Unis. L’annonce de sa création, il y a huit mois, coïncidait d’ailleurs avec une escalade des tensions entre les deux superpuissances économiques.

Les marchés boursiers chinois, notoirement volatils, ne s’adressent déjà pas aux coeurs sensibles mais Star, avec des règles qui laisseront toute latitude ou presque aux forces du marché pour déterminer les prix, promet des émotions encore plus fortes même pour les investisseurs les plus chevronnés.

“On verra assurément des kamikazes sur ce marché”, déclare le banquier d’investissement Terence Lin, dont l’officine World Financial Holding Group conseille les investisseurs chinois.

Autant le Nasdaq est dominé par des investisseurs professionnels, autant Star risque d’être un terrain de jeu pour les parieurs et les spéculateurs, explique-t-il.

“Beaucoup d’investisseurs individuels chinois achètent des valeurs sur la base de recommandations dans des forums sur les réseaux sociaux sans même savoir ce que font ces entreprises”, constate-t-il.

La réussite du nouveau marché tiendra à sa capacité à convaincre des géants locaux comme Alibaba ou Tencent d’opter pour une cotation secondaire en Chine. Le premier est coté à New York et le second à Hong Kong.

Le deuxième critère sera son attrait auprès des entreprises du futur en quête d’une visibilité boursière.

Contrairement au Nasdaq, Star n’admet pas les entreprises étrangères.

DES PRÉCÉDENTS FÂCHEUX

Le groupe inaugural de 25 sociétés a levé près de 37 milliards de yuans (4,8 milliards d’euros) à l’occasion de ses offres publiques de vente, qui ont rencontré une demande folle et débouché sur des valorisations surprenantes, l’une d’elles atteignant même 171 fois le résultat estimé.

Au total, les offres publiques de vente (IPO) ont été souscrites 1.695 fois par les investisseurs particuliers, ce qui promet des débuts animés sur le marché secondaire.

“Dans un premier temps, il pourrait y avoir un déséquilibre entre l’offre et la demande et le marché devra se comporter raisonnablement”, déclarait Liu Tu, directeur général adjoint de la Bourse de Shanghai, lors d’un récent colloque.

“Les prix vont monter en flèche car l’enthousiasme des investisseurs est au rendez-vous”, dit plus concrètement Zhou Liang, fondateur de Shanghai Minority Investment Management, une société de gestion pour petits porteurs.

Aucune limitation des variations de cours n’est prévue dans les cinq premiers jours suivant la cotation d’une valeur, après quoi leurs fluctuations seront limitées à 20% à la hausse ou à la baisse sur une journée. Sur les autres marchés chinois, les hausses de prix sont plafonnées à 44% le premier jour puis les fluctuations sont limitées à 10%, dans un sens ou un autre.

Des coupe-circuits sont tout de même prévus dans l’éventualité de variations de prix soudaines et brutales.

Autre nouveauté, les sociétés déficitaires pourront se faire coter sur Star, une première en Chine, ce qui permettra aux jeunes pousses locales d’accéder à une nouvelle source de financement.

Du côté des investisseurs, les particuliers devront détenir des actifs financiers d’au moins 500.000 yuans (65.000 euros) dans leur portefeuille et avoir une expérience de trading de deux ans minimum pour pouvoir passer des ordres.

Star joue gros aussi car de précédentes tentatives pour créer un Nouveau Marché chinois avaient échoué.

Le marché ChiNext de Shenzhen, lancé il y a 10 ans avec l’ambition de promouvoir les sociétés innovantes, a vite vu son blason terni par des spéculations et manipulations, pour finalement disparaître pendant la crise boursière de 2015.

Le New Third Board, un marché non réglementé, a connu le même sort; après un démarrage réussi, il a été déserté tant par les investisseurs que par les émetteurs.

Star a été créé spécifiquement pour accueillir des sociétés innovantes dans six domaines stratégiques - les technologies nouvelles de prochaine génération, les équipements de haute technologie, les matériaux nouveaux, les énergies nouvelles, la protection environnementale et conservation de l’énergie, et les biotechnologies. Ces secteurs sont tous promus par le programme de développement “Made in China 2025” lancé par le président Xi.

Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below