July 5, 2019 / 10:25 AM / 3 months ago

BOURSE-L'industriel suédois Hexagon victime de la guerre commerciale

STOCKHOLM, 5 juillet (Reuters) - Le titre Hexagon plongeait de près de 14% vendredi en fin de matinée à la Bourse de Stockholm après que le groupe suédois de technologies industrielles a averti que ses ventes allaient baisser au deuxième trimestre en raison de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Vers 09h30 GMT, l’action Hexagon perdait 13,86%, accusant la plus forte baisse de l’indice Stoxx 600, entraînant avec elle d’autres grands noms de l’industrie, comme ses compatriotes Atlas Copco (-4,70%) et SKF (-3,49%), le français Schneider (-3,90%), le suisse ABB (-3,21%) ou encore l’allemand Siemens (-3,03%).

L’indice regroupant les valeurs industrielles européennes reculait de ce fait de 1,70%, deuxième repli sectoriel le plus marqué derrière celui des matières premières (-1,77%), tous deux maintenant dans le rouge l’ensemble des Bourses européennes (-0,4% pour le Stoxx 600).

Hexagon, qui fabrique des capteurs et des logiciels utilisés pour mesurer et suivre la qualité des procédés de fabrication industrielle, emploie plus de 20.000 personnes.

“Après avoir connu une croissance favorable en Chine au cours des derniers trimestres, Hexagon a enregistré en juin une évolution nettement plus faible que prévu”, déclaré le groupe dans un communiqué.

“La principale cause de ce ralentissement a été l’impact des incertitudes géopolitiques accrues sur le commerciale mondial (...)”, a poursuivi Hexagon, qui a également annoncé son intention de supprimer 700 postes dans le cadre de mesures de restructuration entreprises pour atteindre ses objectifs financiers 2021.

Les investisseurs s’étaient déjà montrés préoccupés par l’exposition d’Hexagon à la Chine, pays qui représente un sixième des ventes de l’entreprise, et par des ralentissements à l’oeuvre dans les secteurs automobile et électronique.

Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping sont convenus fin juin, lors de leur rencontre en marge du sommet du G20, à Osaka, de relancer les négociations commerciales sino-américaines qui étaient à l’arrêt depuis début mai.

Mais les entreprises restent prudentes sur ce dossier, étant donné qu’aucun calendrier n’a été fixé pour mettre un terme à une guerre commerciale qui dure depuis près d’un an entre les deux pays.

Esha Vaish, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Parick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below