July 4, 2019 / 5:54 PM / in 5 months

Coup de filet de la police brésilienne contre une milice privée à Rio

RIO DE JANEIRO, 4 juillet (Reuters) - La police de Rio de Janeiro a arrêté jeudi une quarantaine de membres présumés d’un gang criminel qui pratiquait l’extorsion sur des entreprises sous contrat avec le géant pétrolier Petrobras.

D’après la police de Rio, ce gang, qui disposait d’un cimetière privé où il se débarrassait de ses rivaux, comprenait au moins 77 membres, parmi lesquels des policiers et des avocats. Certains sont toujours en liberté mais activement recherchés par les forces de sécurité.

Les autorités lui attribuent au moins 50 homicides, dont une tuerie dans un bar de la ville d’Itaborai, son fief situé au nord-est de Rio, qui a fait dix morts en janvier dernier.

“Ils intimidaient la population, exécutaient des rivaux souvent en plein jour”, a précisé devant la presse l’enquêteur de police Romulo Santos.

La milice s’était emparé du monopole de la distribution du gaz de ville à Itaborai, qui compte 240.000 habitants. Elle rançonnait également des sociétés de transport sous contrat avec Petrobras pour acheminer des ouvriers sur le chantier d’un complexe pétrochimique.

Des milices, souvent liées à des politiciens locaux ou à des membres des forces de sécurité, se sont constituées ces dernières décennies à Rio pour combattre les trafiquants de drogues mais se sont progressivement muées en bandes criminelles pratiquant le racket et la contrebande. (Gram Slattery et Rodrigo Viga Gaier Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below