July 4, 2019 / 12:39 PM / a month ago

LEAD 1-Le rendement allemand à 10 ans sous le taux de dépôt de la BCE

(Actualisé avec précisions, commentaire, infographie)

LONDRES, 4 juillet (Reuters) - Le rendement des emprunts d’Etat allemands à dix ans est passé jeudi pour la première fois sous le taux de dépôt de la Banque centrale européenne (BCE), dernier signe en date montrant que les marchés s’attendent à une baisse des taux d’intérêt dans un proche avenir.

La baisse du rendement du Bund allemand depuis le début de l’année avoisine désormais 65 points de base (0,65 point de pourcentage) et son passage sous le taux de dépôt de la BCE illustre l’ampleur de l’évolution des anticipations des investisseurs en matière de politique monétaire dans un contexte de croissance et d’inflation faibles.

“C’est assez stupéfiant”, a commenté Tim Graf, responsable de la stratégie macro de State Street Global Advisors à Londres. “Cela reflète la chute des anticipations d’inflation, une tendance persistante, ainsi que la réaction des banques centrales, qui ouvrent la voie à des baisses de taux et potentiellement à un ensemble de mesures d’assouplissement.”

Le rendement du Bund allemand à dix ans est tombé jusqu’à -0,409% alors que le taux de dépôt de la BCE est fixé à -0,4%. Il est par la suite remonté au-dessus de ce seuil.

Mardi, le rendement à dix ans britannique était tombé sous le taux directeur de la Banque d’Angleterre (BoE) pour la première fois depuis dix ans environ après des déclarations du gouverneur de la BoE, Mark Carney, interprétées comme un possible premier pas vers un assouplissement monétaire.

Lors de la crise financière mondiale, les rendements à 10 ans de la première économie de la zone euro s’étaient rapprochés des taux directeurs de la BCE, sans toutefois passer en dessous. En décembre 2008, alors que le taux de dépôt était à 2,75%, le rendement du Bund à 10 ans était ainsi tombé à 3,04%.

Le taux de dépôt est devenu, de fait, le principal taux directeur de la BCE depuis 2015, lorsque la banque centrale l’a abaissé tout en laissant ses autres taux inchangés.

Un passage du rendement du Bund à dix ans sous le taux de dépôt signifie concrètement qu’il devient plus coûteux pour une banque de détenir des obligations d’Etat allemandes que de déposer ses liquidités auprès de la banque centrale.

Les obligations allemandes, notées “triple A”, la meilleure note possible, sont utilisées par les banques comme collatéraux mais l’offre de titres disponibles a diminué ces dernières années en raison de la baisse des émissions et des achats d’actifs réalisés par la BCE, une double évolution qui augmente la pression à la baisse sur les rendements.

Ces facteurs structurels contribuent à expliquer pourquoi le rendement allemand à dix ans est passé sous le taux de dépôt alors que cela n’avait pas été le cas pendant la crise financière; à l’époque en effet, les banques centrales n’étaient pas encore des acheteurs massifs de titres.

Le fait que le taux de dépôt ne s’applique qu’aux établissements bancaires de la zone euro rend cependant le passage du rendement à dix ans sous ce taux moins significatif, estime Lyn Graham-Taylor, stratège taux fixes chez Rabobank.

“On peut échafauder toutes sortes de théories sur la raison pour laquelle les rendements du Bund ne devraient jamais passer sous le taux de dépôt. Mais il y a bel et bien une pénurie massive d’actifs triple A”, ajoute-t-il.

Dhara Ranasinghe et Virginia Furness, avec Mike Dolan; Juliette Rouillon et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below