July 3, 2019 / 2:17 PM / 5 months ago

LEAD 2-L'Italie échappe aux sanctions européennes sur sa dette

(Actualisé avec des précisions)

par Foo Yun Chee et Francesco Guarascio

BRUXELLES, 3 juillet (Reuters) - L’Italie a échappé à la menace d’une procédure disciplinaire en raison de l’état de ses finances publiques après avoir persuadé la Commission européenne que de nouvelles mesures présentées cette semaine contribueraient à remettre sa dette en conformité aux règles budgétaire européennes.

Le gouvernement anti-austérité et eurosceptique a fait de nouvelles concessions dans les dernières heures des négociations avec Bruxelles, montre un document auquel Reuters à eu accès.

Tandis que les rendements des obligations souveraines italiennes chutaient, le ministre de l’Economie Giovanni Tria a publié un communiqué évoquant “un grand jour pour l’Italie”.

Il a souligné que les efforts du gouvernement étaient récompensés “deux fois”, par l’abandon de la procédure disciplinaire et par la réaction positive des marchés qui réduit les coûts d’endettement.

Le “spread” (écart) entre le rendement à 10 ans italien et le rendement du Bund de référence allemand est tombé à 201 points de base, son plus bas niveau depuis un an.

“L’Europe a reconnu notre sérieux et notre sens des responsabilités”, a dit le président du Conseil Giuseppe Conte sur Facebook. “L’Italie est un grand pays qu’on prend au sérieux et nous en avons eu une nouvelle confirmation aujourd’hui.”

L’exécutif européen a dit que l’Italie avait fait des efforts supplémentaires cette année pour compenser partiellement la détérioration de la situation budgétaire structurelle de 2018, c’est-à-dire hors fluctuations de la croissance économique, et que le pays devrait respecter globalement les règles du Pacte de Stabilité et de Croissance.

C’est la deuxième fois en six mois que Bruxelles revient sur une menace de procédure contre l’Italie, signe de la volonté de Rome d’accepter des compromis mais aussi de la souplesse de Bruxelles an matière d’interprétation des règles budgétaires.

Pour maintenir Rome sous pression, l’exécutif européen va toutefois surveiller ses finances dans les mois à venir, a déclaré Pierre Moscovici, le commissaire aux Affaires économiques et monétaires.

La Commission a également appelé l’Italie à respecter son engagement de proposer un budget de 2020 conforme aux règles communautaires afin d’éviter de nouvelles incertitudes. Le budget de 2020 doit lui être présenté d’ici au 15 octobre.

Rome a livré de nouvelles projections sur six mois qui prévoient que le déficit de 2019 sera inférieur de 7 milliards d’euros à l’objectif avancé en avril, grâce à des dépenses moins importantes que prévu et à des recettes plus élevées.

Le gouvernement italien a également préparé un décret visant à réduire le déficit budgétaire de 2020, selon un projet de loi auquel Reuters à eu accès et qui devrait rassurer la Commission. (Gavin Jones et Alissa de Carbonnel, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below