July 2, 2019 / 11:21 AM / 2 months ago

Le déficit 2019 de l'Italie sera aux normes européennes-Conte

ROME, 2 juillet (Reuters) - Le déficit de 2019 de l’Italie devrait bien atteindre l’objectif de 2,04% du produit intérieur brut (PIB) et être ainsi conforme aux règles budgétaires de l’Union européenne (UE), a déclaré mardi le président du Conseil Giuseppe Conte.

La Commission européenne a menacé en juin d’ouvrir une procédure de déficit excessif contre l’Italie parce qu’elle n’avait pas réduit la dette publique en 2018, comme elle s’y était engagée.

Mais l’UE étant empêtrée dans le choix, entre autres, d’un président pour l’exécutif européen, ce dernier a annulé mardi une réunion qui devait décider s’il y avait lieu de recommander une procédure disciplinaire, ce qui relâche un peu la tension, même si la Commission peut toujours décider qu’une telle procédure se justifie.

Le gouvernement italien exclut toute réduction des dépenses publiques mais il a dit lundi qu’il pourrait abaisser la prévision officielle d’un déficit de 2,4%, établie en avril, grâce à des dépenses moins importantes que prévu et à des recettes en hausse.

Cet objectif ne cesse de varier depuis l’automne, époque où le gouvernement anti-austérité italien avait irrité Bruxelles en relevant l’objectif de déficit à 2,4% du PIB, au lieu du pourcentage de 0,8% établi par le précédent gouvernement.

Après avoir bataillé ferme, les deux parties étaient tombées d’accord en décembre sur un objectif de 2,04%, ce qui est peu courant car les déficits sont en général arrondis à une décimale.

Rome avait à nouveau porté l’objectif à 2,4% en avril, pour cause de croissance anémique, et la Commission avait à nouveau brandi l’arme de la procédure disciplinaire comme elle l’avait fait lors des premiers accrochages.

Giuseppe Conte, un universitaire choisi par la coalition de la Ligue et du Mouvement 5 Etoiles, a dit qu’il était prêt à adresser à Bruxelles les derniers comptes publics, lesquels révèleraient une économie de sept milliards d’euros par rapport à ceux d’avril.

Cela “nous autorise à dire que nous sommes dans la droite ligne de la prévision des fameux 2,04% du PIB”, a-t-il déclaré.

Les rendements de la dette italienne sont en nette baisse et ont touché des planchers de plus d’un an, le marché obligataire profitant à plein de cette détente entre Rome et Bruxelles et des espoirs de voir la Banque centrale européenne (BCE) faire un geste accommodant.

Des hauts fonctionnaires italiens ont dit lundi que l’objectif de déficit de 2020 restait à 2,1%, comme cela avait été annoncé en avril, ce qui risque là encore de déplaire à la Commission car il ne marquerait aucun progrès par rapport à cette année alors que les règles communautaires imposent une réduction régulière pour parvenir à un budget équilibré.

Laura Castelli, secrétaire d’Etat à l’Economie, a toutefois signalé que la situation s’améliorait que le gouvernement s’attachait à préparer le budget de l’an prochain.

“Nos comptes sont en ordre, les données sont bonnes et les recettes affluent”, a-t-elle dit à la radio. “On attend beaucoup de nous et nous ne voulons pas décevoir”. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below