June 28, 2019 / 2:39 PM / 5 months ago

France-Stabilisation de l'absentéisme dans les collectivités en 2018

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Le taux d’absentéisme global pour raison de santé des agents des collectivités territoriales s’est stabilisé en 2018, année de réintroduction du jour de carence pour les fonctionnaires, après une dizaine d’années de hausse continue, selon une étude publiée lundi par Sofaxis, courtier en assurance du service public local.

Les résultats préliminaires de cette étude annuelle évaluent ce taux à 9,8% (9,2% hors congé maternité), comme en 2017 et après 9,3% en 2016 et montrent “très clairement les impacts du jour de carence remis en vigueur au premier janvier”.

Ce dispositif - qui consiste à n’indemniser les fonctionnaires qu’à partir du deuxième jour d’arrêt maladie - a été réinstauré par la loi de finances pour 2018. Mis en place à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy et supprimé au début de celui de François Hollande, il avait déjà été en vigueur du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013.

Autre indicateur orienté à la baisse sous l’effet de la remise en place du jour de carence l’an dernier, la proportion de fonctionnaires territoriaux absents au moins une fois dans l’année pour raison médicale a reculé de 9%, passant de 45% en 2017 à 41% en 2018.

A l’inverse, la mise en place du jour de carence influe à la hausse sur la gravité des arrêts, c’est-à-dire leur durée moyenne.

En progression régulière avec une augmentation de 33% en dix ans, la durée moyenne d’arrêt s’est établie à 47 jours l’an dernier (contre 39 jours en 2017), soit une hausse de 20% en un an.

Cette franche augementation s’explique par la forte progression de la durée moyenne d’arrêt en maladie ordinaire, sous l’effet du jour de carence, souligne Sofaxis dans un communiqué.

“Ce phénomène avait déjà été mesuré en 2012/2013 lors de la première mise en oeuvre du jour de carence” mais dans des proportions moindres, note le courtier, en évoquant une hausse de 32% de la durée moyenne des arrêts en maladie ordinaire 2018, à comparer à une progression de 17% en 2012-2013.

La maladie ordinaire reste le principal facteur d’absence pour raison de santé des agents dans les collectivités territoriales. Elle concentre la moitié du taux d’absentéisme (52%), plus de huit arrêts sur dix (81%) et près des trois quarts des agents absents (73%).

L’étude de Sofaxis:

bit.ly/2JeyLhT

Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below