June 19, 2019 / 4:29 PM / 4 months ago

ENCADRE-L'inflation "normale" à 1%, le nier est une "erreur majeure"-Larosière

PARIS, 19 juin (Reuters) - L’inflation “normale” est plus proche de 1% que de 2% et les grandes banques centrales, en le reconnaissant, gagneraient en crédibilité et éviteraient de s’enfoncer dans l’”erreur majeure” de la sur-création monétaire, a dit mercredi Jacques de Larosière.

Prié de dire si l’inflation avait définitivement disparu, l’ancien gouverneur de la Banque de France et ancien directeur général du Fonds monétaire international a prévenu, à l’occasion d’une présentation organisée par Swiss Life Asset Management qu’”elle pourrait très bien renaître”.

Mais il a souligné que des phénomènes structurels sont en train de faire baisser le niveau de l’inflation, ce dont les banquiers centraux devraient selon lui prendre acte.

Intervenant au lendemain des annonces chocs du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, ouvrant la voie à une nouvelle phase d’assouplissement monétaire d’ampleur si l’inflation ne redémarre pas au sein de la zone euro, Jacques de Larosière n’a pas caché sa surprise.

“Il y a des phénomènes de très long terme, des phénomènes structurels qui sont en train de jouer pour baisser le niveau de l’inflation”, a-t-il expliqué, citant le vieillissement des populations, la tendance à une diminution sur le long terme du taux de croissance des économies et l’arrivée de la Chine dans le commerce international depuis une vingtaine d’années, “avec des produits qui incorporent des niveaux de salaires qui sont à peu près le dixième des nôtres”.

“Si vous jouez sur ces trois éléments, la démographie, la baisse tendancielle des gains de productivité et la mondialisation du commerce, vous ne pouvez pas, si vous faites un peu d’économétrie, arriver à la conclusion que l’inflation normale est de 2%, impossible!”, a-t-il martelé.

“Si vous appliquez ce que je viens de dire, vous arrivez à une inflation normale, une inflation qui ne dégénère ni en déflation ni en hyperinflation, qui est plutôt de l’ordre de 1%, un peu moins de 1%”, a-t-il poursuivi.

Pour Jacques de Larosière, “s’il est vrai que l’inflation normale, celle dont il faudrait vouloir se rapprocher, celle qui ne serait pas un problème, est d’un peu moins de 1% et pas d’un peu moins de 2% alors l’on a pas du tout la même politique monétaire que celle qu’on a eu depuis quelques années.”

En s’accrochant à la cible d’une inflation proche de 2%, les banquiers centraux font de la “super création monétaire” depuis quelques années déjà, a-t-il estimé. “Je ne peux pas comprendre qu’une erreur aussi majeure ait pu être faite”, a-t-il dit.

“Je m’en suis ouvert avec des banquiers centraux (...), je leur ai dit: “je ne comprends pas pourquoi vous continuez à ‘pitcher’ l’inflation sur 2% alors que 1% serait beaucoup mieux et tout le monde serait beaucoup plus content, les citoyens seraient plus contents, les Gilets jaunes seraient plus contents, ce qu’on veut c’est qu’il n’y ait pas trop d’inflation de façon à préserver notre pouvoir d’achat’”, a confié Jacques de Larosière.

“La seule réponse qu’on m’ait donnée, qui est une réponse de forme mais que je vous livre parce qu’elle est confondante”, c’est que le maintien d’un objectif d’une inflation proche de 2% l’an est nécessaire à la crédibilité des banques centrales.

“L’on m’a dit: ‘il ne faut pas évoquer ce que vous êtes en train de dire parce que l’attente inflationniste, nous avons réussi à la mettre à 2% et si l’on disait tout d’un coup que nous nous sommes trompés et que c’est 1%, nous perdrions notre crédibilité’.”

Et Jacques de Larosière, qui a publié à la fin de l’année dernière un essai consacré “aux dix préjugés qui nous mènent au désastre économique et financier” de conclure : “c’est évidemment confondant parce que la crédibilité, elle ne réside pas dans le fait qu’on s’accroche à d’anciennes erreurs, elle vient de ce qu’on est réactif, de ce qu’on comprend le monde et le monde n’est plus un monde de 2% d’inflation.”

Marc Joanny, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below