June 7, 2019 / 4:11 PM / 5 months ago

LEAD 1-France-L'âge du "taux plein" à 64 ans dans le régime universel des retraites

(Actualisé avec réaction de la CGT §10 à §12)

PARIS, 7 juin (Reuters) - L’âge qui permettra de partir à la retraite à “taux plein” dans le futur régime universel devrait être fixé à 64 ans, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information du magazine Challenge.

Le gouvernement introduirait un mécanisme de décote-surcote autour de cette borne d’âge pour que les affiliés partent en moyenne à 64 ans - âge d’équilibre du régime, selon le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

Cette borne serait décalée d’un mois par génération pour tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie.

La décision pourrait encore changer à la dernière minute, prévient-on. Jean-Paul Delevoye souhaitait instaurer uniquement une surcote à partir de l’âge légal de départ à la retraite, aujourd’hui 62 ans, une idée considérée comme moins punitive et qui était chère aux organisations syndicales.

Mais pour le gouvernement, un système qui ne prévoirait qu’une surcote reviendrait à supprimer la notion du taux plein, qui est une référence très utilisée, et pourrait mettre le système en danger.

Près de 80% des affiliés se fient à cette référence pour partir à la retraite, indique le Conseil d’orientation des retraites (COR). Si cette borne n’existait plus, les assurés pourraient être amenés à liquider leur retraite de façon trop précoce avec une pension très faible, et contribueraient à dégrader la santé financière du régime.

Les syndicats ne sont pas convaincus. FO et la CGT, qui rejettent toutes deux le principe d’un nouveau régime en points, voient là une mesure doublement punitive. La CFDT ne voit pas non la nécessité d’un tel dispositif.

“Si les gens prennent le repère du taux plein aujourd’hui, c’est parce qu’ils ont en moyenne trois régimes de retraite. En 2025 (année prévue de mise en oeuvre du nouveau régime, ndlr), le régime sera capable de dire : ‘si vous partez tel jour, vous aurez telle pension’”, a déclaré à Reuters le secrétaire national de la CFDT, Frédéric Sève.

“Les comportements vont se refabriquer, se remodeler. On peut imaginer pendant une période de transition de reproduire les informations de l’ancien système pour aider les gens à s’y retrouver, mais à terme, les gens n’en auront pas besoin”, a-t-il ajouté.

“Alors que le Président de la République affirme ne pas vouloir toucher à l’âge légal à 62 ans, il se prépare le recul des départs en retraite d’abord à 64 ans puis 65 ans”, écrit la CGT dans un communiqué.

“Cela démontre que la réforme est avant tout financière afin de faire des économies sur le dos de tous les futurs retraités.”

“La solution coule de source, la mobilisation de tous s’impose contre le projet Macron et pour garantir, pérenniser et renforcer notre système de retraite solidaire par annuités et par répartition avec le retour d’un droit effectif de départ à 60 ans”, poursuit le syndicat. (Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below