June 7, 2019 / 1:41 PM / 6 months ago

BOURSE-Wall Street ouvre en hausse, espérant un geste de la Fed

NEW YORK, 7 juin (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse vendredi, une très médiocre statistique de l’emploi apportant de l’eau au moulin de ceux qui prédisent que la Réserve fédérale réduira les taux d’intérêt d’ici la fin de l’année.

Le fait que les autorités américaines aient reporté de deux semaines, au 15 juin, la hausse des droits de douane sur une partie des produits chinois importés aux Etats-Unis soutient également la cote dans les premiers échanges.

L’indice Dow Jones gagne 118,38 points, soit 0,46%, à 25.839,04 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,48% à 2.857,27 points.

Le Nasdaq Composite prenait 37,42 points, soit 0,49%, à 7.652,97 points à l’ouverture.

Tous les grands indices sectoriels S&P évoluent en territoire positif et la plus forte hausse est pour celui des hautes technologies, qui prend plus de 1%.

La croissance de l’emploi aux Etats-Unis a fortement ralenti en mai et la hausse des salaires a été inférieure aux attentes, montrent les statistiques officielles publiées vendredi.

Le département du Travail a fait état de 75.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier alors que la médiane des prévisions des économistes interrogés par Reuters les donnait à 185.000, leurs estimations s’échelonnant entre 80.000 et 200.000.

Sur le marché monétaire, la probabilité estimée d’une baisse des taux en juin est montée à 30,8% contre 16,7% jeudi, suivant le baromètre FedWatch de CME Group.

L’aggravation des différends commerciaux et les craintes pour la conjoncture mondiale poussent les investisseurs à privilégier d’une manière générale des actifs jugés plus sûrs tels les emprunts d’Etat.

C’est ainsi que La baisse des rendements longs liée à ce contexte macroéconomique s’est accompagnée de flux massifs sur les fonds obligataires et d’une poursuite de l’hémorragie sur les fonds actions malgré le rebond des Bourses mondiales depuis le début du mois, selon l’étude hebdomadaire publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global Research.

Ce mouvement de baisse des rendements s’est poursuivi après la statistique de l’emploi: le deux ans cède 7,4 points de base à 1,8070%, se rapprochant de son plus bas niveau depuis décembre 2017 tandis que le rendement à 10 ans laisse 5,2 points de base à 2,07%, accentuant ainsi la pente de la courbe des rendements.

Les anticipations de baisse des taux après les chiffres de l’emploi pèsent logiquement sur le dollar qui laisse 0,42% face à un panier de devises de référence.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Amy Caren Daniel et Sruthi Shankar Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below