June 5, 2019 / 1:40 PM / 5 months ago

BOURSE-Wall Street poursuit son rebond malgré un indicateur décevant

5 juin (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, amplifiant le rebond amorcé la veille après les déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, perçues comme un début de promesse de baisse de taux, même si un indicateur inférieur aux attentes freine la tendance.

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones gagne 128,28 points, soit 0,51%, à 25.460,46 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,49% à 2.816,91 points. Le Nasdaq Composite prenait 0,77% à 7.585,37 points à l’ouverture.

Tous trois avaient fini mardi sur des hausses de plus de 2% et enregistré leur meilleure performance depuis le 4 janvier, le discours de Jerome Powell assurant que la Fed agirait de manière “appropriée” face aux tensions récentes ayant conforté le scénario d’un assouplissement prochain.

Mercredi, la gouverneure Lael Brainard a assuré que la banque centrale était prête à ajuster sa politique monétaire pour soutenir la croissance.

La hausse de Wall Street est cependant tempérée mercredi par le chiffre très inférieur aux attentes des créations d’emplois dans le secteur privé en mai annoncé par le cabinet privé ADP: à 27.000, il est au plus bas depuis mars 2010 et très loin du consensus Reuters, qui le donnait à 180.000.

Le marché surveillera à 14h00 GMT l’indice ISM d’activité dans les services, attendu stable à 55,5.

Les conflits commerciaux restent par ailleurs un motif de préoccupation. En attendant de possibles développements sur le différend USA-Chine lors du “G20 Finances” de la fin de la semaine, des discussions doivent s’ouvrir dans la journée entre les Etats-Unis et le Mexique.

Aux valeurs, les grands groupes de hautes technologies figurent parmi les plus fortes hausses du Dow, comme Apple (+2,18%), Microsoft (+1,67%) ou Cisco (+1,53%).

Le spécialiste des logiciels de gestion de la relation client Salesforce s’adjuge 3,55% après avoir relevé ses prévisions de résultats.

A la baisse, l’enseigne de distribution de jeux vidéo GameStop chute de 31,59% après la suspension de son dividende, conséquence d’une chute de plus de 13% de son chiffre d’affaires trimestriel.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below