June 5, 2019 / 8:50 AM / 5 months ago

La CE va ouvrir une procédure d'infraction contre l'Italie-presse

MILAN, 5 juin (Reuters) - La Commission européenne va annoncer mercredi l’ouverture d’une procédure d’infraction contre l’Italie en faisant valoir que la politique budgétaire laxiste du gouvernement de coalition expose le pays à la défiance des marchés financiers, écrit le journal La Repubblica.

Le quotidien italien cite ce qu’il présente comme un projet de lettre que la Commission va envoyer au gouvernement constitué par le Mouvement 5-Etoiles (M5S, populiste) et la Ligue (extrême droite) alors que celui-ci veut augmenter les dépenses publiques dans l’espoir de relancer l’économie du pays.

“L’absence de politique budgétaire prudente expose le pays à un choc de perte de confiance sur les marchés financiers, avec un impact négatif sur l’économie réelle et la croissance”, peut-on lire dans cette lettre.

L’Italie a échappé de peu à l’ouverture d’une procédure disciplinaire l’an dernier en concluant un accord de dernière minute sur son budget 2019 avec la Commission, qui l’avait dans un premier temps rejeté en arguant du fait qu’il ne permettrait pas de réduire la dette publique.

Alors qu’elle ne doit pas dépasser 100% du PIB, selon les règles européennes, la dette publique de l’Italie a atteint 132,2% l’an dernier et pourrait encore augmenter à 133,7% cette année et 135,2% en 2020, selon les dernières prévisions de la Commission.

Dans son budget 2019, le gouvernement italien avait accepté de ramener de 2,4% à 2,04% du produit intérieur brut (PIB) son objectif de déficit budgétaire annuel.

Mais à la demande notamment du M5S, qui vient d’essuyer un revers cuisant aux élections européennes, il est de nouveau question d’une forte hausse des dépenses publiques dans le budget 2020.

Selon le journal Corriere della Sera, les dirigeants du M5S et de la Ligue, Luigi di Maio et Matteo Salvini, tous deux vice-présidents du Conseil, ont même discuté mardi de la possibilité d’enfreindre la règle européenne sur la maîtrise du déficit public, qui ne doit pas dépasser 3% du PIB.

Matteo Salvini a appelé mercredi les pays membres de l’Union européenne à revenir sur cette règle, qu’il a accusée d’entraver la croissance et d’appauvrir les Italiens.

“Nous allons tout faire pour respecter les règles en vigueur mais si votre enfant a faim... que faites-vous? Vous respectez les règles et vous laissez votre enfant mourir de faim ou vous les changez pour le nourrir? Votre enfant passe toujours en premier”, a-t-il dit.

Mark Bendeich Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below