April 5, 2019 / 2:05 PM / 2 months ago

Brexit: La proposition de Tusk discutée par les ambassadeurs de l'UE

BRUXELLES, 5 avril (Reuters) - La proposition d’un “long report flexible” du Brexit a été soutenue vendredi par un grand nombre d’ambassadeurs de pays de l’Union européenne mais les représentants de plusieurs Etats-membres ont insisté sur la nécessité d’obtenir au préalable de Londres un plan clair permettant de sortir de l’impasse, a-t-on appris de source européenne.

Il a aussi été question d’un engagement britannique à coopérer de manière sincère avec l’UE le temps de cette éventuelle extension, a ajouté ce responsable européen, s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Il s’agit d’obtenir que Londres, tout en restant membre de plein droit de l’UE durant cette période prolongée avant le divorce, ne cherche pas à influencer les orientations du bloc communautaire qu’elle s’apprête à quitter.

Le mois dernier, Michel Barnier, le négociateur en chef des Européens, a mis en garde contre les coûts économiques et politiques d’un long report du divorce, qui signifierait que les Britanniques pourraient être impliqués dans la mise en place de la future Commission européenne, après les élections européennes du mois prochain, ainsi que dans l’examen du cadre budgétaire 2021-2027.

Selon une source européenne, le président du Conseil européen, Donald Tusk, va probablement proposer à Londres un report “flexible” de 12 mois de la date du Brexit.

Cette solution, qui requerra l’aval des 27 dirigeants européens qui se réuniront la semaine prochaine en sommet, permettrait au Royaume-Uni de quitter l’Union européenne dès la ratification par Londres de l’accord de retrait négocié par Theresa May avec les autorités de Bruxelles.

“La seule porte de sortie raisonnable, a dit cette source, est celle d’un report long mais flexible. Je le qualifierais de ‘flextension’”, c’est-à-dire une prolongation d’une durée maximale d’un an mais qui prendrait automatiquement fin dès ratification de l’accord de retrait par la Chambre des Communes, à la manière du “but en or” un temps pratiqué dans le football.

Theresa May a formellement demandé pour sa part un nouveau report de la date du Brexit au 30 juin. Dans son esprit aussi, ce délai supplémentaire prendrait fin dès ratification par la Chambre des Communes de l’Accord de retrait.

Pour retrouver la couverture EN DIRECT des événements de la journée:

FEUILLETON du Brexit: les prochains épisodes

LE POINT sur les négociations du Brexit

LA CHRONOLOGIE des négociations du Brexit (Jan Strupczewski Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below