April 5, 2019 / 8:00 AM / 2 months ago

La loi Pacte favorable à ADP et aux investisseurs-PDG

PARIS, 5 avril (Reuters) - La loi Pacte, qui doit permettre d’engager la privatisation d’ADP dont l’Etat détient 50,6% du capital, confortera la stratégie de développement du groupe aéroportuaire et donnera à ses actionnaires une visibilité accrue, a dit vendredi le PDG d’ADP Augustin de Romanet.

“Les fondements qui autorisent cette ambition ont été maintenus intacts par la loi Pacte”, a-t-il déclaré lors d’une présentation de la stratégie future du groupe devant un parterre d’investisseurs réunis non loin des Champs-Elysées.

“Cette loi, qui sera votée dans une semaine, pouvait nourrir des craintes légitimes, certaines et certains d’entre vous, qui êtes actionnaires d’ADP, vous demandiez à quelle sauce vous seriez mangés. Et bien cette sauce est très comestible”, a-t-il ajouté.

La privatisation d’ADP s’est heurtée à l’hostilité du Sénat et d’une partie de l’opposition, qui dénonce une braderie des bijoux de famille et une perte de contrôle sur un actif important de l’Etat.

Augustin de Romanet a ajouté que tous les débats qui ont entouré la loi ont permis de renforcer la visibilité pour les actionnaires puisqu’il est écrit que le coût moyen pondéré du capital sera intangible sur la durée du contrat.

“Cette visibilité pour les investisseurs qui existait de facto, est maintenant gravée avec encore plus de précision dans la loi”, a-t-il souligné. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below