March 29, 2019 / 9:50 PM / in 4 months

Seizième décès lié à un airbag Takata aux Etats-Unis

WASHINGTON, 29 mars (Reuters) - Le constructeur automobile japonais Honda a fait état vendredi d’un seizième décès aux Etats-Unis lié à un airbag Takata défectueux.

Une enquête conjointe menée par Honda avec la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’autorité américaine de la sécurité routière, a conclu que la mort d’un conducteur en juin 2018 à Buckeye, en Arizona, était bien imputable à l’airbag équipant son Honda Civic.

Le défaut de fabrication observé dans les airbags produits par Takata provoque dans de rares circonstances la rupture du coussin de protection gonflable et la projection de débris métalliques dans l’habitacle.

Depuis 2009, 14 cas mortels ont été recensés aux Etats-Unis sur des modèles Honda et deux autres sur des véhicules produits par Ford.

Sept autres cas ont été enregistrés en Malaisie, à chaque fois sur des voitures de la marque Honda. Une enquête est en cours en Australie.

Ces accidents ont conduit 19 constructeurs automobiles à rappeler plus de 100 millions de voitures équipées d’airbags potentiellement défectueux, entraînant le plus important rappel de l’histoire de l’automobile et acculant à la faillite Takata et sa filiale américaine TK Holdings. (David Shepardson Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below