January 26, 2019 / 5:04 AM / 5 months ago

LEAD 5-Allemagne-Une sortie de l'énergie au charbon préconisée d'ici 2038

(Actualisé avec réaction du gouvernement §6-7)

BERLIN, 26 janvier (Reuters) - L’Allemagne devrait fermer toutes ses centrales au charbon en 2038 au plus tard pour atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de carbone, a préconisé tôt samedi matin la commission sur la sortie du charbon au terme de plus de 20 heures de négociations.

La commission du charbon a été chargée l’année dernière par le gouvernement d’établir un calendrier de limitation et de suppression progressive de la part du charbon dans la production d’électricité. Ses recommandations devraient être suivies par le gouvernement et aboutir à une loi.

Elle propose qu’au moins 40 milliards d’euros d’aides fédérales soient allouées au total d’ici 2040 aux régions charbonnières, qui avaient réclamé une enveloppe de 60 milliards d’euros.

“Ce plan rendra possible de tenir les objectifs en matière de changement climatique fixés par le gouvernement allemand, mais il aboutira aussi, et c’est important, à des sources d’énergie abordables et sûres si le gouvernement allemand met en oeuvre nos recommandations”, a déclaré l’universitaire Barbara Praetorius, l’une des quatre coprésidentes de la commission.

“Une large majorité de la population soutient cette sortie du charbon (...) mais elle doit fiable, abordable et acceptable pour les régions”, a-t-elle ajouté.

Les services de la chancelière allemande Angela Merkel ont accueilli favorablement le projet de la commission qui était composée de 28 membres issus de l’industrie, de l’université, d’associations de défense de l’environnement et de syndicats. Trois membres appartenant aux partis de la coalition gouvernementale étaient présents avec le statut d’observateurs.

“Moins de CO2, plus d’emploie, une production et une disponibilité sure d’énergie : un signal fort”, a estimé sur Twitter le ministre de l’Economie, Peter Altmaier.

Selon le projet consulté par Reuters, il est ainsi prévu une aide de 2 milliards d’euros par an destinée aux sociétés et aux consommateurs affectés par la hausse des prix de l’électricité consécutive à la sortie du charbon - ce montant sera précisément fixé en 2023.

Il sera demandé à plusieurs groupes énergétiques, dont RWE , Uniper, EnBW et Vattenfall , de réduire d’ici 2022 de 12,7 gigawatts (GW) la capacité de production de leurs centrales au charbon, l’équivalent de 24 centrales thermiques, selon le projet vu par Reuters.

RWE a réagi samedi après-midi, disant vouloir étudier les propositions de la commission, tout en disant ses doutes devant les conclusions exprimées.

Le groupe déplore notamment un calendrier “trop ambitieux”.

D’ici 2030, la production d’électricité dans les centrales à charbon allemandes serait divisée de plus de la moitié, à 17 GW.

En 2018, l’Allemagne a tiré 38% de son énergie du charbon, et le secteur emploie des dizaines de milliers de personnes.

Berlin, qui a décidé d’abandonner le nucléaire d’ici 2022 à la suite de la catastrophe de Fukushima, prévoit que les énergie renouvelables représenteront 65% de sa production totale d’ici 2030. (Markus Wacket avec Christoph Steitz et Andrea Shalal Jean Terzian et Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below