January 23, 2019 / 8:26 PM / a month ago

Google fait appel de l'amende de la Cnil sur les données

23 janvier (Reuters) - Google a annoncé mercredi qu’il ferait appel de l’amende de 50 millions d’euros infligée en France par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) pour des manquements dans la protection des données de ses utilisateurs.

Cette amende est la plus élevée jamais imposée à une entreprise en application du règlement général sur la protection des données (RGPD).

“Nous avons travaillé dur pour mettre au point un processus de consentement conforme au RGPD pour les publicités personnalisées aussi transparent et simple que possible”, a dit un porte-parole de la filiale du groupe Alphabet.

“Nous sommes aussi inquiets de l’impact de cette décision pour les éditeurs, les créateurs de contenus originaux et les entreprises technologiques en Europe et ailleurs. Pour toutes ces raisons, nous avons maintenant décidé de faire appel.”

La Cnil reproche au géant américain un manque de transparence vis-à-vis de ses utilisateurs en matière de données personnelles. Elle juge aussi que Google ne cherche pas à obtenir un véritable consentement de leur part quant à l’utilisation de leurs données.

Arjun Panchadar Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below