January 24, 2019 / 8:19 AM / 3 months ago

France-La contraction du privé s'accélère en janvier-IHS Markit

    PARIS, 24 janvier (Reuters) - L'activité dans le secteur privé a enregistré
en janvier en France sa plus forte contraction depuis plus de quatre ans, après
être repassée dans le rouge en décembre sous l'effet des perturbations
consécutives aux actions des "Gilets jaunes", selon la version préliminaire des
indices IHS Markit publiés jeudi.
    L'indice PMI "flash" composite, qui combine des éléments des indices des
services et du secteur manufacturier, s'est établi à 47,9 ce mois-ci, au plus
bas depuis novembre 2014.
    Après une chute de près de cinq points l'ayant fait passer en décembre sous
le seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de l'activité pour la
première fois depuis deux ans et demi, cet indice a encore reculé en janvier par
rapport à son niveau de 48,7 du mois précédent. 
    Cette accentuation de la contraction de l'activité va à l'inverse des
anticipations des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur un
rebond à 51,0 en moyenne.
    Pour Eliot Kerr, économiste d'IHS Markit, cité dans un communiqué, "il est
difficile d'établir si cette mauvaise performance découle des perturbations
résultant (du mouvement des "Gilets jaunes", qui s'est poursuivi en début
d'année) ou si le ralentissement économique mondial anticipé pour 2019 commence
déjà à se faire ressentir", souligne 
    Comme en décembre, c'est le secteur des services qui a tiré l'activité à la
baisse, accentuant sa contraction après être passé dans le rouge en fin d'année
dernière pour la première fois depuis juin 2016. 
    Au plus bas depuis février 2014, l'indice "flash" du secteur s'établit à
47,5, un chiffre en deçà de son niveau de 49,0 de décembre et également
inférieur au consensus des économistes interrogés par Reuters, qui s'attendaient
à le voir repasser légèrement dans la zone de croissance, avec une prévision
moyenne de 50,5. 
    A l'inverse de la tendance, le secteur manufacturier - dont le
ralentissement s'était accentué ces derniers mois - a renoué avec la croissance
en janvier.
    L'indice "flash" de l'activité manufacturière, qui s'était lui aussi
retrouvé dans la zone de contraction en décembre, repasse au-dessus du seuil de
50. A 51,2, il progresse nettement par rapport au chiffre de décembre (49,7) et
dépasse même le consensus (49,9).
    La composante "nouvelles commandes" de l'indice composite a enregistré un
deuxième mois consécutif de contraction en janvier, sous l'effet d'un
ralentissement d'une ampleur inédite depuis juin 2013 dans les services. Le
secteur manufacturier n'a quant à lui connu qu'un très léger recul. 
    Dans ce contexte de ralentissement de la demande, la croissance des
effectifs des entreprises a marqué le pas et l'emploi n'a que marginalement
progressé, affichant son rythme de croissance le plus faible en deux ans.
    Le niveau de confiance des chefs d'entreprises interrogés sur leurs
perspectives d'activité, lourdement pénalisé en fin d'année dernière en lien
avec les répercussions du mouvement des "Gilets jaunes", est malgré tout reparti
à la hausse, à la fois dans les services et dans le secteur manufacturier. 
        
 Le point sur la conjoncture française                        
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie   tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Myriam Rivet, édité par Simon Carraud)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below