January 21, 2019 / 11:16 AM / a month ago

GRAPHES-Cinq questions avant la réunion de la BCE

(Répétition §1)

par Dhara Ranasinghe et Ritvik Carvalho

LONDRES, 21 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) tient jeudi sa première réunion de politique monétaire de l’année dans un contexte de montée des interrogations sur la dégradation de la croissance économique dans la zone euro et les risques liés aux tensions commerciales ou au Brexit.

Après l’arrêt fin décembre des achats de titres sur les marchés, son président, Mario Draghi, devrait être interrogé sur les moyens dont dispose la BCE pour lutter contre le ralentissement de l’économie.

Voici cinq des principales questions qui préoccupent les investisseurs avant cette réunion:

1. La BCE va-t-elle modifier son évaluation des risques entourant la situation économique ?

Une série d’indicateurs décevants, notamment en Allemagne, première économie de la zone euro, ont récemment nourri les craintes que le ralentissement de la croissance dans la zone euro se révèle plus marqué encore qu’anticipé.

La semaine dernière, Mario Draghi a déclaré que le ralentissement pourrait être plus long que prévu et jugé que l’économie avait encore besoin d’être soutenue, mais il a écarté l’hypothèse d’une récession.

Lors de sa réunion de décembre, la BCE avait légèrement infléchi son discours sur la conjoncture tout en concluant que les risques restaient “globalement équilibrés”. Une majorité d’économistes s’attendent à ce qu’elle s’en tienne à cette formulation jeudi et à ce qu’elle attende le mois de mars, lorsqu’elle présentera ses nouvelles prévisions économiques, pour évoquer une dégradation de l’équilibre des risques.

2. Le discours sur le maintien des taux jusqu’à l’été peut-il évoluer ?

Aucune modification n’est attendue dans l’immédiat mais les indications sur les taux seront étudiées avec attention après les indicateurs décevants des dernières semaines et les inquiétudes liées au ralentissement de l’économie chinoise et aux incertitudes sur le Brexit.

Le blocage (“shutdown”) d’une partie des administrations fédérales américaines est en outre venu s’ajouter aux motifs de préoccupation des économistes.

Depuis la dernière réunion de politique monétaire de la BCE en décembre, les perspectives d’évolution des taux d’intérêt des grandes banques centrales ont été réévaluées.

Les marchés monétaires de la zone euro montrent ainsi que les investisseurs ne s’attendent pas à ce que la BCE modifie ses taux avant 2020 alors qu’en décembre, ils anticipaient un relèvement de dix points de base pour 2019.

Plusieurs économistes ont aussi modifié leur scénario pour les prochains mois: ABN Amro estime que la BCE laissera entendre d’ici l’été qu’elle maintiendra ses taux jusqu’à la fin de l’année et HSBC n’attend plus de relèvement du taux de dépôt avant la fin 2020.

3. Quand la BCE prévoit-elle une remontée de l’inflation ?

Le ralentissement de l’inflation complique la stratégie de la BCE visant à terme à engager le relèvement de ses taux d’intérêt. La hausse des prix dans la zone euro a ralenti plus qu’attendu en décembre, à 1,6% en rythme annuel, s’éloignant de l’objectif de la banque centrale d’une progression légèrement inférieure à 2%.

La BCE et son président pourraient toutefois trouver un motif de réconfort dans la remontée des tensions inflationnistes sous-jacentes avec la poursuite des hausses de salaires.

Le ralentissement de l’inflation et de la croissance était attendu et n’est donc pas forcément suffisant à lui seul pour remettre en cause les anticipations de hausse des taux, a déclaré la semaine dernière Sabine Lautenschläger, chef de file des “faucons” du directoire de la banque centrale.

4. La dégradation de la conjoncture incitera-t-elle la BCE à débattre de nouveaux prêts à long terme aux banques ?

Le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE montre que ses dirigeants pourraient débattre dans les mois à venir de l’opportunité de nouveaux prêts à long terme à taux très bas (TLTRO) aux banques de la zone euro, un instrument potentiel de soutien au crédit.

Les investisseurs sont donc en quête de précisions sur les modalités susceptibles d’être retenues au cas où ces opérations seraient lancées. La question pourrait être posée jeudi à Mario Draghi même si les analystes estiment qu’il est trop tôt pour espérer qu’il y réponde en détail.

Les dernières TLTRO (opérations de refinancement à plus long terme ciblées) en date, d’une durée de quatre ans, arriveront à échéance à la mi-2020 et les établissements de crédit qui y ont souscrit devront commencer environ un an avant à étudier des moyens de les remplacer.

5 . La BCE s’est-elle préparée à un Brexit sans accord ?

Alors que se rapproche la date du 29 mars, à laquelle le Royaume-Uni est censé sortir de l’Union européenne, on ignore encore dans quel cadre s’effectuera le Brexit puisque les députés britanniques ont rejeté l’accord négocié par la Première ministre, Theresa May, avec les représentants des institutions de l’UE.

Si les marchés financiers semblent toujours écarter l’hypothèse d’un Brexit “dur”, c’est à dire sans accord, les Etats et les entreprises de l’UE accélèrent les préparatifs censés leur permettre de limiter les turbulences en cas d’échec des discussions.

La semaine dernière, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a estimé qu’un “no deal” serait gérable pour le secteur financier.

“Draghi pourrait être interrogé sur ce que ferait la BCE en cas de ‘no deal’”, estime Frederik Ducrozet, stratège de Pictet Wealth Management, ajoutant que “l’option de moindre résistance consisterait à recourir à la ‘forward guidance’ en s’engageant à ne pas relever les taux cette année au minimum”.

Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below