January 21, 2019 / 9:11 AM / 6 months ago

BOURSE-Morgan Stanley prudente pour les banques européennes au T4 (actualisé)

(Actualisé avec graphique et cours)

PARIS, 21 janvier (Reuters) - Les résultats des banques européennes au quatrième trimestre 2018 devraient avoir souffert du ralentissement de la croissance en Europe et des incertitudes autour du Brexit ainsi que du commerce en Asie, estiment lundi les analystes de Morgan Stanley.

L’intermédiaire souligne que les banques américaines ont connu un quatrième trimestre difficile, notamment dans le domaine des activités obligataires, de changes et de matières premières (FICC), mais ajoute qu’elles ont néanmoins publié des prévisions rassurantes et promis des retours à leurs actionnaires.

“A l’exception d’UBS, il est peu probable que les banques européennes réussissent une telle performance”, lit-on dans la note de Morgan Stanley.

“A l’approche des résultats, nous aurions tendance à vendre Deutsche Bank et à être plus constructif sur UBS”, écrivent les analystes de la banque américaine, qui conservent une recommandation à “sous-pondérer” sur la première et à “surpondérer” sur la seconde.

Le ralentissement de la croissance en Europe et les risques politiques et commerciaux risquent d’affecter en priorité des établissements comme Deutsche Bank, BNP Paribas , Barclays, Société générale et Natixis, selon Morgan Stanley.

Les banques axées sur la gestion de fortune, à l’exemple d’UBS, pourraient souffrir moins, lit-on dans la note.

A la différence des banques américaines, qui enregistrent de la croissance et peuvent investir massivement, notamment dans la technologie, les établissements européens sont encore en pleine restructuration et pourraient réduire encore leurs coûts, estime Morgan Stanley.

L’intermédiaire réduit ses objectifs de cours sur les grandes banques françaises, à la marge pour Crédit agricole (14,30 euros contre 14,70) et plus significativement pour BNP Paribas (56,40 euros contre 59,30) et Société générale (35 euros contre 40).

L’action BNP Paribas cède 0,48% vers 13h10 en Bourse de Paris tandis que Crédit agricole abandonne 0,95% et Société générale 1,75%, la plus forte baisse de l’indice CAC 40.

Au même moment, ce dernier se replie de 0,09% et l’indice Stoxx des banques européennes de 0,52%.

* Les estimations de bénéfices du secteur revues en baisse:

Patrick Vignal, avec Helen Reid à Londres, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below