January 16, 2019 / 9:27 AM / 6 months ago

LEAD 6-Attaque à Nairobi: tous les assaillants et 21 civils tués

(Bilan actualisé)

par Duncan Miriri et Omar Mohammed

NAIROBI, 16 janvier (Reuters) - Les auteurs de l’attentat qui a fait 21 morts mardi dans un complexe hôtelier de Nairobi ont été tués par les forces de l’ordre, a annoncé mercredi matin le président kényan Uhuru Kenyatta.

Plus de 700 personnes ont été évacuées saines et sauves, a ajouté le chef de l’Etat.

On voit sur les images diffusées par les autorités l’un des assaillants attendre devant le restaurant avant de déclencher la charge d’explosifs qu’il porte, mardi peu après 15h00 (12h00 GMT). Quatre autres membres du commando, tirant au fusil d’assaut, traversent ensuite le parking.

Les islamistes somaliens d’Al Chabaab ont revendiqué cette attaque. Ils ont précisé mercredi qu’ils avaient lancé cette attaque en représailles à la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël.

“Les moudjahidine ont mené cette opération(...), en réplique aux propos du président américain Donald Trump reconnaissant Al Qods (Jérusalem) comme capitale d’Israël”, lit-on dans un communiqué de deux pages des Chabaab.

Deux groupes se trouvaient encore à l’hôtel au lever du jour et des tirs retentissaient toujours autour du complexe, situé dans le quartier de Riverside Drive, qui abrite aussi des bureaux.

Parmi les victimes figurent 16 Kenyans, un Américain et un Britannique, selon un membre du personnel de la morgue de Chiromo.

BUREAUX DE MULTINATIONALES

Selon le site internet du complexe, des multinationales telles que Colgate Palmolive , Reckitt Benckiser, Pernod Ricard, Dow Chemical ou SAP y possèdent des bureaux. L’hôtel dusitD2 appartient, lui, au groupe thaïlandais Dusit Thani.

Hiram Macharia, responsable marketing chez LG Electronics interrogé par Reuters, a dit avoir été secouru par les forces de l’ordre avec plusieurs de ses collègues, deux heures après le début de l’attaque.

“Un de nos collègues est monté tout en haut du bâtiment et son corps a été retrouvé là-bas”, a-t-il ajouté.

Mamadou Dia, venu de Paris en voyage d’affaires pour la société STP Consultants, s’est retrouvé caché dans une chambre avec d’autres étrangers et un serveur de l’hôtel.

Il précise avoir reçu un SMS des autorités dans lequel la police leur demandait de rester dans la chambre en attendant les secours. “Une heure et demie plus tard, les policiers nous ont évacués”, a-t-il raconté, mais lors de l’évacuation les assaillants ont ouvert le feu en direction du groupe et les policiers ont riposté.

En 2013, une prise d’otages revendiquée par les Chabaab avait coûté la vie à 67 personnes dans le centre commercial de Westgate, dans le même secteur de la capitale.

Deux ans plus tard, près de 150 étudiants ont été tués par des membres du mouvement somalien à l’université de Garissa, une ville située à un peu plus de 300 km au nord-est de Nairobi. (Avec Katharine Houreld, John Ndiso, Humphrey Malalo, David Lewis, Hereward Holland et George Obulutsa; Arthur Connan, Jean-Philippe Lefief, Guy Kerivel et Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below