January 14, 2019 / 3:34 PM / 5 months ago

France-Le programme SCAF sur la bonne voie, assure Parly

MERIGNAC, Gironde, 14 janvier (Reuters) - Le développement du système de combat aérien du futur (SCAF), appelé à remplacer Rafale et Eurofighter à l’horizon 2040, entre dans sa phase active avec la signature en janvier d’un premier contrat d’étude et d’architecture et la présentation d’un démonstrateur en juin au Salon du Bourget.

La ministre des Armées a confirmé lundi l’échéancier lors d’une visite à l’usine Dassault de Mérignac (Gironde), où elle a annoncé une commande de Rafale F4. Florence Parly a souligné à l’adresse des “sceptiques” que le projet franco-allemand, “sous leadership français”, avançait “bien”.

Des interrogations se sont fait jour l’an dernier sur ce programme piloté par Dassault Aviation (pour le futur avion de combat) et Airbus (pour le ‘système de systèmes’ qui connectera les plateformes aériennes).

Le système SCAF intégrera un avion de combat de nouvelle génération, des drones MALE, des missiles de croisière, ainsi que les avions existants encore en service après 2040.

Des divergences entre la France et l’Allemagne sur le partage des responsabilités, des mésententes industrielles, ont ralenti le projet annoncé le 13 juillet 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel.

Mais Paris l’assure désormais : “Les sceptiques en sont pour leurs frais, le SCAF est lancé, il est organisé et il montrera bientôt ses premiers résultats concrets.”

“Dassault et Airbus se sont mis d’accord. Ils ont réussi une structuration industrielle cohérente et profitable à tous. Je n’ignore rien des questions qui se posaient”, a ajouté Florence Parly, qui avait signé le 26 avril 2018 la lettre d’intention pour le SCAF avec son homologue allemande Ursula Von Der Leyen.

Le premier contrat d’étude et d’architecture “sera finalisé dès ce mois de janvier”, a-t-elle dit. Cette phase devrait durer deux ans, selon des sources industrielles.

Les dirigeants français et allemand se retrouvent le 22 janvier prochain à Aix-la-Chapelle pour signer un nouveau traité de coopération et d’intégration.

“C’est une étape forte, le signe d’un projet qui avance bien grâce à la détermination de tous. Au Bourget, les premiers démonstrateurs de moteur et d’avion devraient voir le jour. Le cap pour le SCAF est plus que jamais fixé”, a dit Florence Parly.

Le Salon du Bourget se tient du 17 au 23 juin. Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, a récemment déclaré à L’Opinion que le démonstrateur du futur avion de combat devrait “voler autour de 2025”.

Il s’est réjoui lundi d’un accord “historique” entre Dassault Aviation et Airbus sur “un partage des responsabilités”.

“Dassault Aviation est le leader de l’avion de combat du futur et je sais pouvoir compter sur mes partenaires traditionnels Thales, Safran, ainsi que l’ensemble de la ‘supply chain’”, a-t-il ajouté pour couper court aux rumeurs de dissensions.

La ministre des Armées n’a pas fait mention de l’Espagne, qui a manifesté en décembre son intention de participer au programme. (Claude Canellas, édité par Sophie Louet et Emmanuel Jarry)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below