January 10, 2019 / 11:01 AM / 4 months ago

France-"Beaucoup d'incertitudes" autour de la disparition d'un Mirage

PARIS, 10 janvier (Reuters) - Les recherches se poursuivaient jeudi pour retrouver les deux occupants du Mirage 2000D disparu la veille des écrans radars lors d’un vol d’entraînement dans le Jura, “beaucoup d’incertitudes” demeurant sur l’accident et le sort de l’équipage selon la ministre des Armées.

Des débris de l’avion de chasse conçu par Dassault Aviation ont été retrouvés mercredi dans le Jura.

Le pilote et le navigateur, qui avaient décollé mercredi matin de la base de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle), n’ont pas donné signe de vie depuis la disparition de l’appareil, signalée vers 11h00. Le brouillard et la neige entravaient les recherches, selon la préfecture du Doubs.

“Les recherches se poursuivent à l’heure actuelle et je sais que la mobilisation pour retrouver l’avion et ses occupants est totale. Gendarmerie, sécurité civile, les pompiers et bien entendu les armées sont à pied d’oeuvre”, a déclaré Florence Parly lors d’un discours à l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (Onera), à Palaiseau (Essonne).

“Beaucoup d’incertitudes demeurent, beaucoup d’interrogations subsistent au moment où je m’exprime, c’est pourquoi la priorité est aux recherches. La priorité est de savoir ce qu’est devenu l’équipage”, a-t-elle ajouté.

Le parquet de Metz (Moselle) a ouvert une enquête pour “recherche des causes de l’accident”. (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below