January 9, 2019 / 2:54 PM / in 5 months

Evans (Fed)-La Fed peut prendre le temps d'évaluer les risques

RIVERWOODS, Illinois, 9 janvier (Reuters) - La Réserve fédérale américaine peut se permettre d’attendre la fin du premier semestre pour évaluer la montée des risques entourant les perspectives de l’économie américaine, a dit mercredi Charles Evans, le président de la Réserve fédérale de Chicago, qui juge toujours possible un relèvement des taux d’intérêt au-dessus du niveau neutre.

Charles Evans est l’un des principaux partisans, au sein des dirigeants de la Fed, d’un resserrement progressif de la politique monétaire américaine.

S’exprimant en public pour la première fois depuis novembre, il a évoqué à la fois une série de facteurs “difficiles à interpréter” soulignés par la baisse récente des marchés, tout en notant que les prévisions pour la croissance et l’emploi aux Etats-Unis cette année restaient solides.

“Si les risques à la baisse se dissipent et les fondamentaux restent soutenus, je m’attends à ce que le taux des ‘fed funds’ monte un peu au-dessus de son niveau neutre”, a-t-il déclaré, en référence à un niveau de taux situé entre 3% et 3,25%.

La Fed a relevé le mois dernier l’objectif de taux des fonds fédéraux à 2,25%-2,50% et dit prévoir deux relèvements supplémentaires cette année. Mais l’accès de volatilité observé depuis sur les marchés financiers a incité une partie des investisseurs à anticiper un ralentissement du resserrement monétaire.

“Puisque l’inflation ne montre aucun signe marqué de remontée au-dessus de 2% (l’objectif de la Fed-ndlr), j’ai le sentiment que nous pouvons attendre d’étudier attentivement les nouvelles données et d’autres évolutions”, a dit Charles Evans.

“L’évolution du premier semestre 2019 sera très importante pour cette évaluation de nos futures décisions de politique monétaire”, a-t-il ajouté dans un discours prononcé lors d’une conférence organisée par le groupe privé Discover Financial Services.

“On peut partir de l’hypothèse d’une situation économique 2019 raisonnablement bonne, a-t-il aussi déclaré. Mais je ne veux pas minimiser exagérément les risques.”

En novembre, Charles Evans avait jugé qu’un relèvement du taux des “fed funds” autour de 3,25% constituait “une hypothèse raisonnable”. (Jonathan Spicer, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below