January 9, 2019 / 11:44 AM / 11 days ago

LEAD 1-France-La confiance des ménages à un plus bas de quatre ans

 (Actualisé avec précisions, commentaire d'économiste § 5-8)
    PARIS, 9 janvier (Reuters) - La confiance des ménages a chuté en France en
décembre pour le deuxième mois consécutif, atteignant un plus bas depuis plus de
quatre ans sur fond d'inquiétudes accrues des Français sur l'évolution de leur
niveau de vie et de leur pouvoir d'achat, thématiques au coeur des
revendications des "Gilets jaunes", selon les données publiées mercredi par
l'Insee.     
    L'indicateur synthétisant cette confiance a reculé de quatre points pour
s'établir à 87, son plus bas niveau depuis novembre 2014, un recul plus marqué
que prévu, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en
moyenne à 90. 
    Avec un recul cumulé de sept points sur les deux derniers mois de l'année,
il s'éloigne de plus en plus de sa moyenne de longue période, qui s'établit à
100. 
    Sa valeur de novembre, annoncée à 92 en première estimation, a été révisée
en baisse d'un point.
    A ce niveau, la confiance des ménages n'est "pas forcément très différente"
de celle observée lors de la période ayant suivi la crise financière de
2008-2009, mais il s'agissait alors d'un choc "extérieur", souligne dans une
note Philippe Waechter, économiste d'Ostrum Asset Management. 
    "Aujourd'hui le choc est endogène (...) Quand on observe l’évolution sur un
an de l'indice de confiance des ménages, on constate que le choc est plus fort
qu'à l'hiver 1995 lors du blocage de l'économie française", observe-t-il.
    Conséquence: faute d'arriver à se projeter dans l'avenir, les Français
adoptent un comportement attentiste qui entraîne une dégradation de la
conjoncture dans une "dynamique s’inscrivant dans un cercle vicieux", explique
Philippe Waechter. 
    Pour l'instant, les mesures de soutien au pouvoir d'achat décidées par le
gouvernement n'ont pas éteint la contestation et le doute persiste sur la
capacité du "grand débat national" proposé par l'exécutif à mettre fin à la
mobilisation des "Gilets jaunes". 
    L'enquête de l'Insee de décembre fait apparaître de fortes baisses de
l'opinion des ménages sur leur situation financière passée et future ainsi que
sur leur capacité d'épargne et ils sont nettement moins nombreux qu'en novembre
à estimer qu'il est opportun de faire des achats importants ou d'épargner.   
    Elle met également en évidence un pessimisme accru des Français concernant
l'évolution passée de leur niveau de vie - un des aspects à l'origine du
mouvement des "Gilets jaunes" entamé mi-novembre. Quant à la proportion des
ménages qui s'attendent à voir leur niveau de vie s'améliorer au cours des douze
prochains mois, elle reste stable après avoir plongé de 11 points en novembre.  
  
    Parallèlement, les craintes des Français concernant l'évolution du chômage -
qui avaient bondi de 21 points en novembre - ont encore augmenté de trois
points, mais le solde correspondant se maintient légèrement en deçà de sa
moyenne de longue période. 
        
    Statistiques détaillées sur le site de l'Insee :
    here
       
 Le point sur la conjoncture française                        
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie   tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Myriam Rivet, édité par Sophie Louet et Yves Clarisse)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below