January 9, 2019 / 10:09 AM / 5 days ago

GB/Indicateurs-La croissance à un creux de 6 mois, l'industrie fléchit

LONDRES, 11 janvier (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés depuis le début du mois:

* PIB EN HAUSSE DE 0,3% SUR 3 MOIS À FIN NOVEMBRE

11 janvier - L’économie a décéléré sur une période de trois mois à fin novembre, à son rythme le moins soutenu depuis six mois, avec une industrie soumise à un contexte économique international défavorable.

Le Produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,3% par rapport à la période de trois mois précédente, grâce surtout aux services et au BTP, après une croissance de 0,4% sur les trois mois à fin octobre. Sa hausse est conforme au consensus Reuters.

L’industrie a subi sa plus longue période de baisse de la production depuis la crise financière, en raison d’un tassement de la demande extérieure, a expliqué l’Office national de la statistique (ONS) vendredi.

Cette statistique, à la suite d’autres, suggère un ralentissement net de la croissance après le bon taux de 0,6% dégagé au troisième trimestre. La Banque d’Angleterre prévoit 0,2% de croissance au quatrième trimestre.

Par rapport à la période comparable de 2017, la croissance est de 1,4%. Sur le seul mois de novembre, l’économie a crû de 0,2%, plus que le consensus (+0,1%).

La production industrielle a diminué de 0,8% sur trois mois à fin novembre, sa plus forte baisse depuis mai 2017, tandis que celle des services a augmenté de 0,3%. Sur le seul mois de novembre, la production industrielle a chuté de 1,5%, son recul le plus vif depuis août 2013.

Par ailleurs, le déficit commercial a augmenté contre toute attente en novembre, à 12 milliards de livres contre 11,95 milliards en octobre et 11,4 milliards attendus. Il est le plus élevé depuis août en raison, entre autres, d’importations pétrolières au plus haut depuis septembre 2014.

Tableau PIB:

Tableau commerce extérieur:

* LA PRODUCTIVITÉ DU T3 À UN CREUX DE DEUX ANS

9 janvier - La croissance de la productivité est tombée à son plus bas niveau depuis deux ans sur les trois mois à fin septembre, a annoncé mercredi l’Office national de la statistique (ONS).

La croissance annuelle de la productivité horaire a ralenti à 0,2% contre 1,6% au deuxième trimestre, soit son niveau le plus faible depuis le troisième trimestre 2016, selon les données définitives de l’ONS.

D’un trimestre sur l’autre, elle a reculé de 0,4%.

En estimation rapide, l’ONS avait annoncé une hausse de 0,1% sur un an et un recul de 0,4% par rapport au deuxième trimestre.

Le coût unitaire du travail a parallèlement augmenté de 2,8% en rythme annuel contre 2,1%, enregistrant sa plus forte hausse depuis le premier trimestre 2017.

L’affaiblissement de la productivité reflète une hausse du nombre d’heures travaillées supérieure à celle de la production, a ajouté l’ONS.

Les indicateurs publiés en décembre (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below