January 9, 2019 / 12:33 AM / 2 months ago

Le Congrès vénézuélien conteste l'accord de Maurel & Prom avec PDVSA

(corrige titre)

CARACAS, 9 janvier (Reuters) - Le Congrès vénézuélien, où l’opposition au président Nicolas Maduro est majoritaire, a publié mardi une motion qualifiant d’illégal les accords établis par la compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA avec le groupe français Maurel & Prom et la méconnue compagnie américaine Erepla.

Maurel & Prom a prévu de cofinancer un projet d’investissements de 400 millions de dollars (350 millions d’euros) au Venezuela pour développer la production de la société mixte Petroregional del Lago, après avoir finalisé le mois dernier la reprise de la participation de 40% détenue jusqu’alors par Shell, selon une annonce de PDVSA.

Selon le Congrès, les accords établis par PDVSA violent l’article 150 de la Constitution selon lequel les contrats signés par l’Etat avec des entreprises étrangères doivent être approuvés par les députés.

Toutefois le Congrès, privé d’une grande partie de ses prérogatives depuis que l’opposition y a acquis la majorité en 2016, ne devrait pas être en mesure de bloquer ces accords.

Cette annonce intervient alors que Nicolas Maduro doit prêter serment jeudi pour un second mandat à la tête du pays.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de Manuel & Prom, du fait du décalage horaire. PDVSA n’a pas donné suite aux demandes de commentaire. (Mayela Armas; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below