January 7, 2019 / 3:51 PM / 11 days ago

Nouvelle réunion en Italie pour tenter de sauver Banca Carige

ROME/MILAN, 7 janvier (Reuters) - Les administrateurs spéciaux placés par la BCE à la tête de Banca Carige rencontrent ce lundi les responsables du fonds venu au secours de la banque italienne pour tenter de débloquer les discussions sur un plan de sauvetage de l’établissement.

Le fonds italien de garantie des dépôts (FITD), alimenté par d’autres banques du pays, a acquis en fin d’année dernière 320 millions d’euros d’obligations hybrides émises par Carige pour l’aider à atteindre un ratio de fonds propres fixé par les autorités.

La famille Malacalza, principal actionnaire de la banque génoise, a cependant bloqué une augmentation de capital de 400 millions d’euros, qui devait être garantie par la conversion de ces obligations en actions.

“Nous allons assurément les rencontrer durant la première moitié de la semaine, peut-être même aujourd’hui”, a déclaré Salvatore Maccarone, président du FITD, à Reuters par téléphone, au sujet des administrateurs spéciaux.

Une autre personne proche du dossier a dit que cette réunion aurait lieu ce lundi et que serait évoquée la possibilité de réduire le montant des intérêts de cet emprunt convertible.

L’échec du projet d’augmentation de capital a fait grimper le coupon de cet emprunt, passé de 13% à 16%. Pour Carige, cela représente 51 millions d’euros d’intérêts annuels, ce qui risque de fragiliser davantage sa situation financière.

Salvatore Maccarone a déclaré qu’une réduction du coupon nécessitait une procédure complexe et que cette solution était peu probable.

Raffaele Lener, l’un des trois administrateurs spéciaux de Carige, a déclaré dans une interview publiée lundi que la banque génoise devait négocier une “solution différente” avec le FITD pour tenir compte de l’évolution de la situation en ce qui concerne ses obligations convertibles.

Interrogé dans le supplément Affari&Finanza du quotidien La Repubblica, Raffaele Lener a ajouté qu’une augmentation de capital pourrait ne pas être nécessaire si Carige trouvait rapidement un partenaire de fusion ou réorganisait ses activités.

Des banquiers soulignent cependant que Carige s’est séparée de ses meilleurs actifs ces dernières années, ce qui a accru son exposition à une économie italienne sans dynamisme et l’a rendue moins attractive pour d’éventuels acquéreurs.

Elément susceptible de favoriser une vente, le gouvernement italien a eu des contacts préliminaires avec Carige pour lui reprendre éventuellement des créances douteuses, a dit à Reuters une source proche du dossier.

“Cela pourrait être une solution (...) qui présente des avantages pour tout le monde”, a dit Raffaele Lener à La Repubblica. (Avec Giulio Piovaccari Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below