January 4, 2019 / 6:39 AM / 5 months ago

La Chine réduira encore les réserves obligatoires, et les taxes

PEKIN, 4 janvier (Reuters) - La Chine procèdera à une baisse du coefficient des réserves obligatoires (RO) et des taxes et prélèvements, a annoncé vendredi le Premier ministre Li Keqiang, dans un contexte de ralentissement de la deuxième économie mondiale.

La baisse du coefficient des RO sera notamment destinée à soutenir les PME, a ajouté le Premier ministre, cité dans un communiqué publié sur le site du gouvernement chinois.

Pékin avait réduit ce coefficient par quatre fois en 2018 afin d’encourager les banques à prêter plus et les analystes anticipent encore trois à quatre réductions cette année.

La Chine développera en outre sa politique d’”ajustements contracycliques” et réduira encore les taxes et les prélèvements, a encore dit le Premier ministre, répétant pour l’essentiel des engagements précédemment annoncés.

Li a fait ces déclarations à l’issue d’une rencontre avec des responsables de l’autorité des assurances et des banques et de trois grandes banques chinoises.

L’activité manufacturière de la Chine s’est contractée en décembre pour la première fois en 19 mois, du fait du tassement prolongé des nouvelles commandes intérieures et à l’exportation, suivant les résultats publiés mercredi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

En revanche, le secteur des services chinois a connu en décembre sa plus forte croissance en six mois, à la faveur d’une accélération des nouvelles affaires, confirmant ainsi le rebond constaté en novembre, au vu là encore des résultats publiés vendredi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

Mais dans l’industrie, les commandes nouvelles continuent de faiblir, ce qui laisse penser que pour le moment la situation ne s’améliorera pas dans ce secteur, alors qu’un conflit commercial avec les Etats-Unis commence sérieusement à peser sur la conjoncture économique mondiale.

En dehors des diverses mesures de soutien engagées par la Banque populaire de Chine (BPC), le gouvernement augmente les investissements dans les grands travaux mais les effets de cette initiative ne se manifesteront pas tout de suite.

Pékin n’en maintient pas moins que la croissance de 2018 sera conforme à l’objectif, qui tourne autour de 6,5% après 6,9% en 2017.

Les analystes voient la croissance décélérer cette année, autour de 6%, même si un accord commercial est passé avec les Etats-Unis.

“L’économie faiblit et il faut vite des mesures de soutien”, écrivent les économistes d’ING.

Judy Hua et Ryan Woo Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below