January 4, 2019 / 8:54 AM / 3 months ago

France-Première contraction en 2 ans et demi avec les "Gilets jaunes"

    PARIS, 4 janvier (Reuters) - La contraction de l'activité dans le secteur
privé liée aux perturbations provoquées par le mouvement des "Gilets jaunes" en
France a été pire que ce qui était estimé au mois de décembre, au cours duquel
l'activité a baissé pour la première fois en deux ans et demi et touché un plus
bas depuis février 2016. 
    Le mouvement a été particulièrement marqué dans le secteur des services, qui
inclut notamment le commerce, dont l'indice des directeurs d'achat a plongé à
49,0 le mois dernier contre 49,6 lors de la première estimation publiée le 14
décembre et 55,1 en novembre, selon la version définitive de l'enquête IHS
Markit auprès des directeurs d'achat. 
    Il ressort ainsi en dessous du seuil de 50 de l'activité, qui départage les
phases d'expansion et de contraction, pour la première fois depuis deux ans et
demi et inscrit un plus bas depuis février 2016. 
    Sous l'effet de cette détérioration plus marquée qu'en première estimation
de l'activité dans les services, l'indice composite, qui combine des éléments du
secteur des services et du secteur manufacturier, s'établit à 48,7 en version
définitive contre 49,3 en version préliminaire et 54,2 en novembre. 
    L'indice PMI du secteur manufacturier était ressorti à 49,7 en décembre dans
la version définitive publiée le 2 janvier, inchangée par rapport à la version
préliminaire mais en très net repli aussi par rapport à son niveau de novembre
(50,8). 
    "En décembre, l'indice composite de l'activité globale se replie
considérablement par rapport au mois précédent, indiquant une contraction
modérée du secteur privé français, la première depuis deux ans et demi sur fond
de mouvements contestataires perturbant l'économie", relève IHS Markit dans un
communiqué. 
    "Les manifestations se sont ajoutées à la liste croissante des problèmes
auxquels est confronté Emmanuel Macron et pourraient retarder ses réformes
promises de longue date du marché du travail", a commenté Eliot Kerr, économiste
de IHS Markit. Il a ajouté que le repli inattendu de l'activité le mois dernier
représentait un risque baissier significatif pour les perspectives de croissance
au quatrième trimestre. 
    Dans les services, la baisse de la demande s'est traduite par un
ralentissement de l'expansion du volume de travail en cours malgré une
modération de la croissance de l'emploi sur la période, précise IHS Markit. 
    Les effectifs du secteur ont enregistré leur plus faible hausse depuis vingt
mois en décembre, tandis que les perspectives d'activité se sont détériorées
pour le troisième mois consécutif, le taux de confiance affichant son plus bas
niveau depuis novembre 2016. 
    Poussés à la hausse par le prix du carburant et une augmentation des
salaires, les coûts des prestataires de services français ont de nouveau
augmenté le mois dernier. 
    Malgré la contraction de l'activité, ils ont toutefois pu relever leurs
tarifs, la hausse des prix facturés atteignant un pic de six mois. 
    
 Le point sur la conjoncture française                        
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie   tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Marc Joanny, édité par Yves Clarisse)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below