December 27, 2018 / 4:37 PM / 5 months ago

MEDIA-La CGT Renault demande plus de transparence chez RNBV

PARIS, 27 décembre (Reuters) - La CGT de Renault a dénoncé le manque de transparence du constructeur automobile dans le fonctionnement d'une holding néerlandaise RNBV et demande au gouvernement d'intervenir, rapporte jeudi franceinfo here sur son site internet.

Selon la radio, qui indique avoir consulté des documents confidentiels, cette holding aurait servi à rémunérer de hauts cadres de Renault.

“Un membre du comité exécutif de Renault a touché, par le biais de RNBV, un complément de rémunération de 80 à 130.000 euros et ce, pendant plusieurs années”, écrit franceinfo.

“Tous les membres du comité de direction de RNBV en ont bénéficié”, poursuit la radio, indiquant que le syndicat a écrit au ministre de l’Economie Bruno Le Maire pour réclamer l’intervention de l’Etat, actionnaire à hauteur de 15% de Renault.

Le syndicat s’en est déjà plaint auprès de Thierry Bolloré, le directeur général adjoint du constructeur français.

Arrêté le 19 novembre pour des accusations de malversations financières, Carlos Ghosn, le PDG de Renault et de l’alliance Renault-Nissan, a déjà passé plus d’un mois en prison. Et le parquet de Tokyo a décidé dimanche de prolonger sa détention de dix jours sur la base de nouvelles accusations.

NOTE: Ces informations n’ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below