December 21, 2018 / 2:08 PM / 5 months ago

LEAD 2-USA-Trump met en garde contre "un très long shutdown"

(Actualisé avec négociations au Sénat §3-4)

WASHINGTON, 21 décembre (Reuters) - Donald Trump a brandi la menace vendredi d’un “très long” blocage de l’administration fédérale (“shutdown”) si les sénateurs n’approuvent pas d’ici minuit le texte adopté la veille par la Chambre des représentants.

Cette dernière a voté jeudi soir un projet destiné à éviter le “shutdown” en prévoyant dans le budget les cinq milliards de dollars réclamés par le président pour construire un mur à la frontière avec le Mexique.

Le sénateur républicain Bob Corker a reconnu qu’il n’était “mathématiquement pas possible” que le texte défendu par Donald Trump puisse être approuvé par le Sénat alors qu’un vote de procédure devant autoriser son examen traînait en longueur.

Plusieurs élus républicains ont indiqué que des négociations étaient en cours pour parvenir à un compromis acceptable par le Sénat.

Dans une série de tweets vendredi matin, Donald Trump invite le dirigeant de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, à tout faire pour que ce projet soit voté.

Le soutien de 60 des 100 sénateurs est nécessaire pour une adoption, ce qui implique que plusieurs élus démocrates doivent voter pour. A moins que McConnell, comme l’a suggéré Trump, n’ait recours à “l’option nucléaire” d’ordonner un vote à la majorité simple, une rupture avec les traditions du Sénat à laquelle il a résisté jusqu’à présent.

Les républicains détiennent 51 sièges au Sénat.

“Si les Démocrates votent non, il y aura un shutdown qui durera très longtemps”, a averti Donald Trump.

“Le sénateur Mitch McConnell devrait se battre pour le Mur et pour la sécurité aux frontières aussi fermement qu’il s’est battu pour d’autres choses”, a-t-il ajouté. “Il aura besoin de votes démocrates mais, comme on l’a vu à la Chambre, de bonnes choses peuvent arriver.”

Le Sénat avait adopté mercredi en urgence un texte garantissant le financement de l’administration fédérale jusqu’au 8 février, mais sans y inclure les fonds nécessaires à la construction du mur à la frontière mexicaine.

Si aucun accord n’est obtenu d’ici minuit, le financement de plusieurs administrations, dont les départements de la Sécurité intérieure, de la Justice et du Commerce, ne sera plus assuré.

Donald Trump avait déjà prévenu la semaine dernière qu’il n’hésiterait pas à paralyser le fonctionnement d’une partie de l’administration fédérale, abattant sa dernière carte puisque la Chambre des représentants passera sous majorité démocrate le 3 janvier, ce qui rendra au président la tâche impossible. (Ginger Gibson et Richard Cowan; Jean Terzian et Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below