December 20, 2018 / 12:31 PM / 3 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 13H00 GMT (20/12)

JAPON-LE PARQUET FAIT APPEL DE LA FIN DE LA DÉTENTION DE GHOSN

TOKYO - Un tribunal de Tokyo a refusé jeudi de prolonger la détention de Carlos Ghosn, arrêté au Japon le 19 novembre pour des soupçons de malversations financières chez Nissan, une décision inattendue qui pourrait entraîner une remise en liberté rapide, contre versement d’une caution, du PDG de Renault.

Le parquet a fait appel de ce jugement et on ignore quand ce recours sera examiné. Lorsque la défense avait fait appel, précédemment dans le dossier, pour empêcher une nouvelle arrestation, la décision avait été rendue en l’espace d’environ trois heures.

Comme pour Carlos Ghosn, le tribunal du district de Tokyo a aussi choisi de ne pas prolonger la détention de Greg Kelly, ex-administrateur de Nissan soupçonné de complicité avec l’ancien président du constructeur japonais.

—-

BREXIT-REPRISE DES DÉBATS AUX COMMUNES LE 9 JANVIER

LONDRES - La Chambre des communes reprendra le 9 janvier ses débats sur l’accord de Brexit négocié par Theresa May, a annoncé jeudi la ministre chargée des Relations avec le Parlement, Andrea Leadsom.

Ces débats devaient se tenir en décembre mais ils ont été interrompus lorsque la Première ministre a décidé de ne pas faire voter le Parlement, redoutant d’essuyer un échec.

Andrea Leadsom a dit jeudi que les débats se tiendront le 9 et le 10 janvier, peut-être le 11.

—-

GILETS JAUNES-ADOPTION DÉFINITIVE DU BUDGET 2019

PARIS - Le Parlement français a définitivement adopté le projet de loi de finances (PLF) 2019, un texte revu en toute fin de marathon budgétaire automnal pour intégrer une partie des concessions consenties par le gouvernement pour tenter d’enrayer la crise des “Gilets jaunes”.

Ce texte, qui a reçu le soutien des députés de la majorité présidentielle (La République en marche et Modem), a été adopté par 182 voix contre 52.

Certaines des mesures annoncées la semaine dernière par Emmanuel Macron (heures supplémentaires, baisse de CSG et primes exemptes de prélèvements obligatoires) figurent dans le projet de loi “mesures d’urgence économique et sociale” qui doit être adopté d’ici la fin de la semaine.

Mais le PLF intègre d’ores et déjà une partie des dispositions annoncées par l’exécutif depuis le début du mouvement mi-novembre, comme l’annulation de la hausse de la taxe carbone, de l’alignement du diesel sur l’essence et le maintien de l’avantage fiscal dont bénéficiaient les entreprises sur le gazole non routier, ou encore le déblocage des crédits destinés à financer la hausse de la prime d’activité pour revaloriser les salaires proches du smic.

Il acte également les mesures annoncées dès la mi-novembre par le Premier ministre Edouard Philippe sur le chèque énergie et la prime de conversion automobile, après un embrouillamini mardi à Matignon.

CASTANER APPELLE À L’ARRÊT DES MANIFESTATIONS

PARIS - Le bilan des décès en marge du mouvement des “Gilets jaunes” est passé à neuf personnes jeudi, a annoncé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, appelant à l’arrêt des blocages.

“Il y a eu un neuvième mort, ce matin à Agen (Lot-et-Garonne), sur un rond-point, un Gilet jaune qui manifestait en dehors de tout protocole de sécurité”, a déclaré Christophe Castaner à la presse.

“Tout ça doit s’arrêter, il y a aujourd’hui des efforts significatifs qui ont été faits, il y a la volonté de dialogue, de débattre. Chaque Français, qu’il soit Gilet jaune ou pas, doit aujourd’hui retrouver les conditions de l’apaisement, elles sont réunies”, a-t-il ajouté.

Une nouvelle journée de mobilisation se dessine samedi sur les réseaux sociaux, malgré la forte baisse constatée la semaine dernière.

LES POLICIERS OBTIENNENT UNE HAUSSE DE LEURS SALAIRES

PARIS - Les syndicats de policiers et le gouvernement ont signé hier soir un protocole d’accord permettant une revalorisation des salaires et la rétribution des heures supplémentaires impayées dans le cadre d’une grande réorganisation, un texte salué par certains syndicats comme un “grand pas en avant”.

“Ce protocole prévoit, dans un premier temps, la revalorisation de l’allocation de maîtrise de 40 euros par mois à compter du 1er janvier 2019 et l’augmentation de l’indemnité de sujétion spéciale police (ISSP) de 0,5 point”, précisent le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le secrétaire d’Etat Laurent Nunez, dans un communiqué.

“C’est aujourd’hui ce qu’on voulait, on voulait une amélioration immédiate du pouvoir d’achat, actée pour une partie déjà dès le 1er janvier”, a déclaré le secrétaire général d’Unité SGP Police FO, Yves Lefebvre, à l’issue de la séance de négociation avec Christophe Castaner. “On a fait un grand pas en avant”, a-t-il ajouté.

Le texte prévoit une augmentation mensuelle moyenne de 120 euros pour les gardiens de la paix en début de carrière entre le 1er janvier 2019 et le 1er janvier 2020, et une augmentation de 120 à 150 euros pour les échelons plus élevés.

—-

MACRON AU TCHAD POUR SOUTENIR LES FORCES FRANCAISES PARIS - Emmanuel Macron sera samedi et dimanche au Tchad pour rencontrer avant Noël le millier de militaires français déployés à N’Djamena dans le cadre de l’opération Barkhane dans un contexte de menaces djihadistes persistantes dans la région.

“Ce déplacement s’inscrit dans la continuité de l’engagement du président sur la lutte contre le terrorisme au Sahel et en particulier de la mise en place de la force du G5 Sahel”, souligne-t-on à l’Elysée. “Le Tchad est l’un des piliers de la force conjointe et a vu son rôle renforcé avec la nomination en juillet d’un Tchadien au poste de chef d’état-major adjoint”.

Le chef de l’Etat, qui s’efforce depuis le début de son quinquennat de mobiliser la communauté internationale autour de la force conjointe du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), avait déjà réveillonné l’an dernier avec les troupes françaises présentes à Niamey, au Niger voisin.

—-

KINSHASA - Le scrutin présidentiel prévu dimanche en République démocratique du Congo ne pourra se dérouler à cette date, a-t-on appris jeudi auprès de Theodore Ngoy, l’un des candidats.

Selon ce dernier, ils ont été informés par Corneille Nangaa, le président de la commission électorale.

Le scrutin, sous tension, doit désigner le successeur de Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, atteint par la limitation du nombre de mandats.

—-

LA SNCF VA SUPPRIMER PLUS DE 2.000 POSTES EN 2019

PARIS - La SNCF prévoit de supprimer quelque 2.090 postes en 2019, selon le projet de budget présenté mercredi aux organisations syndicales du groupe ferroviaire, qui ont toutes rendu un avis défavorable, a-t-on appris de sources syndicales.

Le groupe, engagé dans une vaste réforme depuis l’adoption de la loi “pour un nouveau pacte ferroviaire” en juin, prévoit de supprimer environ 2.260 postes, principalement dans sa branche mobilité, et de recruter près de 170 personnes au sein de SNCF Réseau, ont dit à Reuters les dirigeants de l’UNSA Ferroviaires et de la CFDT Cheminots.

—-

LA FRANCE RESTE EN SYRIE MALGRÉ LE RETRAIT AMÉRICAIN

PARIS - La France a annoncé jeudi la poursuite de ses opérations militaires en Syrie après la décision de Donald Trump d’en retirer les forces américaines, les djihadistes de l’Etat islamique n’étant selon Paris pas encore définitivement vaincus.

“Daech n’est pas rayé de la carte, ni ses racines d’ailleurs, il faut vaincre militairement de manière définitive les dernières poches de cette organisation terroriste”, a déclaré sur Twitter la ministre des Armées, Florence Parly.

Donald Trump a proclamé mercredi la défaite de l’Etat islamique en Syrie, en soulignant qu’il s’agissait du seul objectif des forces américaines sur place, et la Maison blanche a annoncé le début de leur rapatriement.

—-

LA CNIL INFLIGE UNE AMENDE DE 400.000 EUROS À UBER

PARIS - La Commission nationale informatique et libertés (Cnil) a annoncé jeudi avoir infligé une amende de 400.000 euros à Uber à la suite du vol des données de 1,4 million d’utilisateurs en France.

La Cnil juge que le spécialiste américain des véhicules de transport au chauffeur (VTC) a “manqué à son obligation de sécurité des données personnelles”.

Uber a lui-même révélé en 2017 que les données de 57 millions de ses utilisateurs avaient été dérobées un an auparavant.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below