December 17, 2018 / 10:36 AM / a month ago

MEDIA-Henkel n'a pas de projet de scission, selon son PDG

FRANCFORT, 17 décembre (Reuters) - Henkel n’a pas de projet de scission, déclare son PDG Hans Van Bylen dans un entretien au Süddeutsche Zeitung, en estimant que la structure du groupe allemand de biens de consommation courante lui donne assez de souplesse pour croître.

Les entreprises industrielles un peu partout dans le monde sont confrontées à la pression des actionnaires qui souhaitent des organisations moins complexes pour créer davantage de valeur et éviter la décote qui amène certains conglomérats, comme General Electric et Thyssenkrupp, à se restructurer.

“Ces tendances et débats vont et viennent. Mais nous nous en tenons généralement à nos trois domaines d’activité”, déclare Hans Van Bylen dans l’interview.

“Cela se traduit par une stabilité et un équilibre. Parallèlement, les trois domaines ont de la liberté et sont clairement centrés sur leurs marchés et leurs clients.”

Plus de 61% des actions ordinaires de Henkel sont détenues par des membres du concert formé par la famille Henkel, ce qui rend le groupe moins vulnérable aux tentatives d’investisseurs activistes.

“Nous sommes très contents comme ça. La famille a une stratégie à long terme. Cela nous donne la stabilité nécessaire pour développer le groupe à long terme”, commente Hans Van Bylen. (Christoph Steitz, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below