December 14, 2018 / 6:35 AM / 3 months ago

Japon-Stabilité du climat des affaires mais dégradation en vue

* Indice tankan dans l’industrie à +19 (consensus: +17)

* L’indice des services à +24 (consensus: +21)

* Les entreprises s’attendent à une dégradation

* Les prévisions d’investissement restent soutenues

TOKYO, 14 décembre (Reuters) - La confiance des dirigeants d’entreprise japonais et leurs prévisions d’investissement sont restées stables au quatrième trimestre par rapport au précédent, montre vendredi l’enquête “tankan” de la Banque du Japon (BoJ), mais les dirigeants interrogés s’attendent à une dégradation de la conjoncture à un horizon de trois mois.

L’indice du sentiment des grandes entreprises du secteur manufacturier ressort à +19, inchangé par rapport au troisième trimestre, alors que les économistes interrogés par Reuters l’attendaient en moyenne en repli à +17.

Celui du secteur non-manufacturier a progressé à +24 contre +22 dans l’enquête publiée en septembre, dépassant lui aussi le consensus, qui le donnait à +21.

Les deux secteurs sont toutefois plus pessimistes pour l’évolution de la situation à court terme, ce qui suggère que l’impact sur l’activité des tensions commerciales internationales et du ralentissement de la croissance mondiale ne se fait pas encore pleinement sentir.

Les grandes entreprises prévoient d’augmenter leurs investissements de 14,3% sur l’ensemble de l’exercice fiscal à fin mars 2019, un chiffre en hausse par rapport à l’enquête précédente comme par rapport aux prévisions des économistes (+12,7%).

Parallèlement, les premiers résultats de l’enquête mensuelle Markit-Nikkei auprès des directeurs d’achats (PMI) du secteur manufacturier montre une accélération de la croissance en décembre en dépit d’une contraction sans précédent depuis deux ans des commandes à l’export.

Ces indicateurs mitigés pourraient compliquer encore la tâche de la BoJ.

“Les résultats solides du ‘tankan’ ont probablement réduit les anticipations d’un assouplissement supplémentaire de la politique de la BoJ dans le contexte du ralentissement de la croissance mondiale et de l’ajustement des cours de Bourse”, estime ainsi Masaki Kuwahara, économiste senior de Nomura Securities.

“La BoJ n’a pas non la possibilité de resserrer sa politique dans un avenir proche. Nous nous attendons à ce que la politique monétaire reste inchangée au moins jusqu’à la fin de l’exercice fiscal 2020.”

Les enquêtes publiées vendredi seront probablement prises en compte lors des débats du comité de politique monétaire de la banque centrale la semaine prochaine, une réunion qui devrait se solder par un statu quo selon le consensus Reuters.

Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below