December 13, 2018 / 3:01 PM / a month ago

France-Blanquefort-Le Maire dénonce la "trahison" de Ford

PARIS, 13 décembre (Reuters) - Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a dénoncé jeudi la “trahison” et la “lâcheté” du constructeur automobile américain Ford qui a rejeté l’offre de reprise du groupe belge Punch pour l’usine de Blanquefort (Gironde).

Lors des questions d’actualité au Sénat, le ministre, qui s’était personnellement impliqué dans ce dossier, a dit sa révolte et son écoeurement.

“Je suis révolté, je suis écoeuré, par cette décision qui ne se justifie que par la décision de Ford de faire monter son cours de Bourse”, a-t-il dit.

“Je veux dénoncer la lâcheté de Ford à qui je demande à parler depuis trois jours et qui n’a même pas eu le courage de prendre le ministre de l’Economie et des Finances au téléphone”, a-t-il poursuivi.

“Je veux dénoncer le mensonge de Ford qui dit, dans ce communiqué, que l’offre de reprise n’est pas crédible alors que nous y travaillons depuis des mois”, a encore dit Bruno Le Maire, pour qui la décision du constructeur constitue une “trahison” des 850 salariés de l’usine de Blanquefort. (Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below