December 13, 2018 / 2:46 PM / 8 months ago

UE-Macron ne veut pas aller contre les aspirations des Français

BRUXELLES, 13 décembre (Reuters) - Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu’il ne mènerait jamais le projet européen contre les aspirations “légitimes” des Français, trois jours après ses concessions aux “Gilets jaunes” qui propulseront l’an prochain le déficit public au-delà de la limite européenne de 3% du produit intérieur brut (PIB).

“Aucun pays n’avance s’il n’entend pas aussi cette part de colère légitime de nos peuples. Elle s’exprime partout en Europe, avec des votes extrêmes qui montent dans certains pays, avec le Brexit”, a dit le président français à son arrivée au Conseil européen, à Bruxelles.

“Je ne mènerai jamais le projet européen, auquel je crois, contre des aspirations que j’estime légitimes, je pense qu’elles sont réconciliables et c’est ce que nous sommes en train de faire”, a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron s’est dit ouvert à une discussion politique dans la soirée avec la Première ministre britannique, Theresa May, mais a exclu toute renégociation de l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Les conclusions de vendredi marqueront une véritable avancée pour la zone euro, a encore déclaré le président français.

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens doivent entériner lors de ces deux jours à Bruxelles un renforcement de la zone euro, plus timide qu’espéré par plusieurs grands acteurs. (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below