December 13, 2018 / 1:31 PM / in 5 months

BOURSE-Deutsche Bank prévoit un rebond de 10% du Stoxx 600 au T1

PARIS, 13 décembre (Reuters) - Le pessimisme excessif des investisseurs en matière de croissance économique a pénalisé outre mesure les actions européennes, ouvrant la voie à un rebond au premier trimestre, estiment jeudi les stratèges de Deutsche Bank.

Ils jugent que l’indice boursier paneuropéen Stoxx 600 dispose d’un potentiel de hausse de 10% sur les trois premiers mois de 2019, ce qui devrait le porter à 385 points contre 350 points actuellement.

Aux cours actuels, l’indice se situe 6% en dessous du niveau implicite calculé par Deutsche Bank selon un modèle basé sur le PMI en zone euro, la valeur de l’euro pondérée en fonction des échanges commerciaux et les rendements obligataires réels.

Selon ce modèle, pour justifier un repli de l’indice Stoxx 600 à 350 points, le PMI en zone euro devrait être tombé à 49 alors qu’il est de 52,3 actuellement, et la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la région devrait être nulle.

“Nous pensons que les risques sur la croissance sont excessivement intégrés dans les cours”, écrivent donc les stratèges de la banque allemande dans une note.

“Notre modèle macroéconomique suggère que la dynamique des PMI dans le monde, tombés à un creux de deux ans en août, a touché un point bas et devrait rebondir en territoire positif d’ici la mi-2019, tandis qu’un certain nombre de risques macroéconomiques (guerre commerciale, Italie, Brexit, marchés émergents) devraient se réduire”, ajoutent-ils.

Les stratèges estiment toutefois que le rebond du Stoxx 600 sera de courte durée et s’attendent à une baisse de l’indice sur les neuf derniers mois de 2019, qui le ramènerait en fin d’année à 345 points.

L’amélioration attendue des PMI en zone euro jusqu’au milieu de l’année devrait être compensée par un l’impact défavorable de la hausse des rendements obligataires réels et de l’appréciation de l’euro, expliquent-ils.

Selon les prévisions de Deutsche Bank, le rendement du Bund allemand à dix ans pourrait atteindre 0,9% au premier semestre, contre 0,28% actuellement, tiré par l’amélioration des indicateurs PMI en zone euro. Il finirait ensuite l’année à 0,75%.

Les stratèges de la banque allemande préfèrent donc “sous-pondérer” les actions européennes par rapport aux actions américaines. Ils estiment que l’indice large américain S&P-500 devrait progresser jusqu’à 3.200 points en 2019, soit une hausse de 20,7% par rapport au niveau actuel.

En termes de secteurs en Europe, ils surpondèrent les valeurs bancaires et celles des biens d’équipement, qui devraient profiter de l’amélioration de la conjoncture économique, et sous-pondèrent l’immobilier, la pharmacie et les télécoms.

Blandine Hénault, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below