December 13, 2018 / 10:21 AM / 3 months ago

ENQUÊTE-USA-La courbe des taux s'inversera en 2019, récession à suivre

* Données détaillées de l’enquête : reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl://apps.cp./Apps/mm-bondyield-polls?s=6J&st=G

par Hari Kishan

13 décembre (Reuters) - La courbe des rendements des obligations du Trésor américain s’inversera l’an prochain, peut-être dans les six mois à venir, nettement plus tôt que prévu il y a tout juste trois mois, une inversion qui sera suivie d’une récession au plus tôt un an après, selon une enquête de Reuters publiée jeudi.

Ces anticipations font suite à un net repli sur les marchés d’actions et un aplatissement de la courbe des taux américains, les écarts entre les rendements à court et long termes étant tombés à leurs plus bas niveaux en plus de dix ans.

Sur certaines échéances, notamment à 2 et 5 ans, l’inversion des rendements obligataires à déjà eu lieu. Mais la courbe des taux entre les obligations à 2 et 10 ans est surveillée de près dans la mesure où son inversion a précédé presque toutes les récessions américaines au cours des 50 dernières années.

La phase croissance de l’économie américaine, la deuxième la plus longue de son histoire, a été entretenue par les baisses d’impôts de l’administration Trump et devrait ralentir fortement d’ici la fin de l’an prochain avec la poursuite du resserrement monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Les baisses d’impôts devraient laisser un déficit budgétaire de plus de 1.000 milliards de dollars (900 milliards d’euros) qui devra être financé par l’émission de nouvelles obligations du Trésor qui sont actuellement surtout à courtes échéances. Le resserrement monétaire pourrait pousser encore les taux sur ces obligations à la hausse et accélérer l’inversion de la courbe.

“Nous allons assister à une inversion de la courbe, ou nous en rapprocher, d’ici au milieu de l’an prochain, ou peut-être même un peu avant”, dit Elwin de Groot, stratège chez Rabobank.

“Nous voyons déjà la croissance ralentir l’an prochain et encore en 2020. Nous ne prévoyons pas encore une récession aux Etats-Unis mais les risques ont clairement augmenté et cela va se refléter dans la configuration de la courbe des rendements.”

Le rendement des Treasuries à 2 ans devrait augmenter à 3,20% dans les 12 mois à venir, contre 2,78% mercredi, selon l’enquête menée entre les 6 et 12 décembre par Reuters auprès de plus de 70 responsables de la stratégie sur le marché obligataire. Le rendement à 10 ans est attendu, lui, à 3,30% dans 12 mois contre 2,90% mercredi.

Cela signifie que l’écart entre les rendements de ces deux échéances (“spread”) resterait à son niveau actuel de 10 points de base environ, mais 40% des personnes interrogées le voient à zéro, voire négatif, au cours des 12 mois suivants.

La moitié d’un groupe de 26 stratèges ayant répondu à une question sur ce thème s’attendent à ce qu’une récession intervienne dans les deux années qui suivront l’inversion de la courbe. L’autre moitié pense qu’il faudra trois ans ou plus. (Enquête menée par Sarmista Sen, Khushboo Mittal et Indradip Ghosh, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below