December 12, 2018 / 11:09 AM / 5 months ago

Décision judiciaire sur la reprise d'Ascoval le 19 décembre

STRASBOURG, 12 décembre (Reuters) - La justice française se prononcera sur la reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) par le groupe franco-belge Altifort mercredi prochain, apprend-on mercredi auprès du Tribunal de grande instance de Strasbourg.

A l’issue d’une audience destinée à entendre les arguments des parties, la première chambre commerciale du TGI a mis sa décision en délibéré au 19 décembre.

Coentreprise d’Ascometal (60%) et de Vallourec (40%), l’aciérie a été exclue début 2018 du périmètre de rachat d’Ascometal par le groupe suisse Schmolz + Bickenbach, ce qui a mis de facto le sort des 281 salariés en suspens.

Le total des fonds mis sur la table pour sauver le site situé près de Valenciennes s’élève à 152 millions d’euros, dont 47 millions d’euros financés par la puissance publique, a rappelé Bart Gruyaert, le patron d’Altifort, seul candidat à la reprise.

L’Etat devrait contribuer à hauteur de 25 millions d’euros, selon ce qu’a annoncé le ministère de l’Economie et des Finances à l’issue d’une réunion lundi à Bercy avec des représentants d’Ascoval, d’Altifort et des élus du Nord.

La communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole versera dix millions d’euros et la région des Hauts-de-France 12 millions.

Gilbert Reilhac avec Danielle Rouquié et Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below