December 12, 2018 / 9:29 AM / 3 months ago

GESTION 2019-Le pic est passé mais les fondamentaux restent solides-DWS

PARIS, 12 décembre (Reuters) - L’économie mondiale a atteint un pic de croissance cette année mais demeure suffisamment robuste pour échapper à une récession l’an prochain, dit-on chez DWS.

La société de gestion d’actifs dit anticiper un ralentissement de la croissance économique mondiale en 2019 mais ne s’attend pas à un retournement ni à une récession.

“La croissance a atteint un sommet en 2018 mais les indicateurs fondamentaux demeurent solides”, dit Stefan Kreuzkamp, directeur des gestions de DWS, qui anticipe pour 2019 une croissance de 3,6% pour l’économie mondiale, de 1,6% pour la zone euro, de 2,4% pour les Etats-Unis et de 6% pour la Chine.

DWS n’en détaille pas moins une série de risques pesant sur cette tendance haussière, au nombre desquels les incertitudes entourant le Brexit, la politique budgétaire de l’Italie et l’endettement record des entreprises chinoises.

La plus grande préoccupation des gérants de portefeuille de DWS demeure cependant le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, lit-on dans un communiqué de la société.

“A ce stade, les marchés ne réagissent qu’en fonction de cette confrontation et la plupart des récentes chutes de prix ne font que démontrer à quel point les marchés actions désespèrent de voir le conflit se résoudre”, souligne Stefan Kreuzkamp.

En ce qui concerne la politique monétaire, l’expert de DWS voit la Réserve fédérale américaine relever ses taux pour la quatrième fois de l’année la semaine prochaine et trois fois l’an prochain.

Quant à la Banque centrale européenne, elle devrait, selon lui, ne relever qu’une seule fois l’an prochain son taux de dépôt, de 15 à 20 points de base. Ce taux, actuellement de -0,4%, resterait ainsi en territoire négatif mais se rapprocherait de zéro.

Les incertitudes actuelles laissent présager une baisse de la part des actions dans les portefeuilles diversifiés, prévoit pour sa part Klaus Kaldemorgen, stratégiste senior multi-actifs chez DWS, qui pense que la volatilité va continuer d’augmenter en 2019 et conseille notamment l’or comme source de diversification.

Du côté des actions, DWS préconise une stratégie dite “barbell”, c’est-à-dire associant de manière équilibrée valeurs de croissance et titres “value”.

Sur le front obligataire, DWS recommande d’éviter l’exposition aux emprunts d’Etat italiens, espagnols ou portugais mais dit aimer les bons du Trésor américains à deux ans en faisant valoir qu’ils offrent un rendement proche des obligations à 10 ans avec deux fois moins de volatilité.

Voir aussi :

LE POINT sur les perspectives de marché 2019 des gérants et stratèges

Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below