December 12, 2018 / 7:04 AM / a month ago

Le secteur du bâtiment ralentira encore en France en 2019-étude

PARIS, 12 décembre (Reuters) - Le secteur du bâtiment devrait poursuivre son ralentissement en France l’an prochain après un net coup de frein anticipé en 2018, selon une étude publiée mercredi par le groupe Euler Hermes.

La croissance en volume du secteur de la construction devrait ralentir à 1,5% en 2019 après une hausse de 1,6% en 2018, elle-même en décrochage par rapport à celle de 2,5% de 2017, selon les prévisions du groupe d’assurance-crédit.

Le secteur du logement est particulièrement touché, indique Euler Hermes. A fin août 2018, le nombre de permis de construire cumulé sur 12 mois accusait un repli annuel de 7,9%, tandis que les mises en chantier chutaient de 10,2%. A comparer à des hausses respectives de 14% et 17% en août 2017.

Les dernières données vont dans le même sens : -3,6% pour les mises en chantier de logements en général sur les trois mois à fin octobre par rapport aux trois mois précédents, selon le ministère de la Cohésion des territoires, et -17,3% en rythme annuel pour les réservations dans le neuf entre juillet et septembre, selon la Fédération des promoteurs immobiliers. et

Dans ce contexte de ralentissement, les entreprises françaises du bâtiment, prises entre une baisse de leur chiffre d’affaires et une hausse de leurs coûts de main d’oeuvre et de matériaux de construction, devraient afficher une rentabilité en baisse.

Déjà, lors du cycle actuel (2008-2018), les sociétés françaises ne sont pas parvenues à retrouver leur niveau de marge d’avant la crise qui était de 13% en terme d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) sur chiffre d’affaires, indique Euler Hermes. En 2018, la marge moyenne du secteur devrait avoir été “proche de 9%”, indique la filiale du groupe Allianz.

En outre, les entreprises françaises ont plus de mal à se faire payer. Les délais de paiement moyen ont augmenté de sept jours entre 2016 et 2017 et s’élèvent désormais à 75 jours.

Le ralentissement touche également les Etats-Unis (+2,1% en 2019, contre +3,0% en 2018) et la Chine (+4,4% en 2017, +4,2% attendu en 2018 et +4,0% prévu en 2019).

La moindre appétence pour la construction immobilière devrait être en partie compensée en France par le projet de réseau de transport Grand Paris Express, indique Euler Hermes.

Ce réseau, qui se présente comme le plus grand projet urbain en Europe, prévoit 200 km de lignes de métro automatiques et 68 gares.

L’assureur-crédit cite aussi la nouvelle loi Elan sur le logement qui a notamment pour but de réduire le nombre de recours en justice contre les permis de construire et donc d’accélérer les procédure de construction des logements. (Danielle Rouquié, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below