December 11, 2018 / 11:23 AM / 3 months ago

GRAPHES-Les valorisations des FANG au plus bas depuis des années

* La chute des cours excède celle des estimations de résultats

* Certains gérants y voient des opportunités d’achat

* Guerre commerciale et fin de l’effet des baisses d’impôt à surveiller

par Noel Randewich

SAN FRANCISCO, 11 décembre (Reuters) - La sévère correction subie à Wall Street par Amazon, Apple, Facebook et Alphabet a fait fondre leurs valorisations, qui pourraient donc redevenir intéressantes pour les investisseurs prêts à braver le climat actuel d’aversion au risque.

La chute des cours de Bourse a été plus forte que la révision à la baisse des anticipations de résultats, renforçant ainsi l’attrait de ces valeurs. Mais la situation pourrait vite s’inverser si les prévisions de résultats sont encore abaissées en raison de la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Depuis la publication par Apple le 1er novembre d’une prévision de ventes inférieure aux attentes, les analystes ont réduit de près d’un milliard de dollars leurs estimations de bénéfice net pour la firme à la pomme ce trimestre.

En fin de semaine dernière, le titre Apple se payait 13 fois le bénéfice annuel attendu, soit son ratio cours/bénéfice (PER) le plus bas depuis près de deux ans.

Conséquence du désamour des investisseurs, les FANG, groupe de valeurs internet comprenant Facebook, Amazon, Netflix et Alphabet, la maison mère de Google, ont vu leur poids cumulé dans l’indice S&P-500 tomber à 8% contre 10% en juillet.

Depuis le brutal décrochage du marché début octobre, Apple a perdu le quart de sa valeur, au point de devoir laisser la semaine dernière à Microsoft sa place de première capitalisation boursière américaine.

Depuis lors, Apple, Microsoft mais aussi Amazon se disputent le rang de première entreprise des Etats-Unis par la capitalisation.

Netflix a perdu 20% depuis le début du mois d’octobre, Facebook et Amazon plus de 10%. Alphabet a fait preuve de résilience avec un repli de 9%, à peine pire que la baisse de 8% du S&P-500 sur la période.

Les investisseurs s’inquiètent de l’impact des tensions commerciales sur les résultats des entreprises multinationales américaines au moment où s’estompera l’effet positif des baisses d’impôt sur leurs taux de croissance.

Apple se trouve de surcroît exposé au ralentissement du marché mondial des smartphones mais le recul de son cours de Bourse a été plus violent que la révision en baisse des anticipations de résultats, ce qui tend à montrer que le titre pourrait avoir été survendu.

“Il y a des opportunités d’achat intéressantes”, estime Jake Dollarhide, directeur général de Longbow Asset Management à Tulsa (Oklahoma). “On achète du Microsoft, et on pourrait ajouter du Apple et du Alphabet à ces niveaux.”

Facebook, plombé depuis des mois par la polémique sur le respect des données personnelles de ses utilisateurs et les craintes d’un durcissement de la régulation, se payait tout dernièrement 19 fois le bénéfice attendu, le PER le plus bas de son histoire, à comparer à un multiple de 45 fois au moment de son introduction en Bourse en 2012.

Amazon se paie actuellement 64 fois le bénéfice estimé, son multiple le plus bas depuis 2012. Le PER de Netflix a de son côté reculé à 68, le ratio le plus faible depuis 2015.

Les baisses d’impôts votées par le Congrès américain il y a tout juste un an ont dopé les résultats de sociétés cette année mais leur effet sur la croissance des bénéfices s’arrêtera mécaniquement en 2019. De ce fait les analystes prévoient en moyenne une hausse des bénéfices par action de l’ordre de 8% seulement, contre une progression de 24% en 2018, selon les données IBES de Refinitiv.

“A l’orée de 2019, la question qui se pose est de savoir si le repli des secteurs qui avaient mené la hausse est suffisant pour faire revenir les acheteurs”, conclut Quincy Krosby, stratège chez Prudential Financial à Newark (New Jersey).

avec la contribution de Caroline Valetkevitch à New York, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below