December 10, 2018 / 9:12 PM / 3 months ago

Maîtrise des dépenses confirmée, de la marge pour le déficit-Elysée

PARIS, 10 décembre (Reuters) - La France ne remet pas en cause son objectif de maîtrise de la dépense publique et l’objectif initial de déficit public pour 2019 hors CICE “laisse un peu de marge” pour la construction du budget, a indiqué lundi l’Elysée après l’annonce par Emmanuel Macron de nouveaux gestes dans la crise des “Gilets jaunes”.

A 2,8% du produit intérieur brut en 2019, l’objectif initial de déficit public est fragilisé par les annonces faites depuis plusieurs semaines par l’exécutif, laissant planer le doute sur la capacité de la France a le maintenir comme prévu sous la limite européenne de 3%.

A l’annulation de la hausse de la taxe sur les carburants se sont ajoutées lundi les mesures dévoilées par le chef de l’Etat, dont une hausse de 100 euros net de la rémunération des salariés au niveau du smic, financée sur fonds publics, et l’annulation de la hausse de la CSG pour certains retraités.

La prévision de déficit public pour 2019 hors impact du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) - compté deux fois l’an prochain - était de 1,9%, loin de la barre des 3%. Mais c’est bien l’ensemble du déficit public, et non le déficit corrigé de cet impact exceptionnel en 2019, qui est normalement pris en compte par l’Union européenne pour s’assurer du respect des règles de finances publiques. (Jean-Baptiste Vey et Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below