December 10, 2018 / 2:22 PM / a month ago

France-Le plan de reprise d'Ascoval en passe d'être bouclé

PARIS, 10 décembre (Reuters) - L’Etat français et le groupe franco-belge Altifort devaient boucler lundi le projet de reprise de l’aciérie Ascoval qui inclurait une contribution publique.

Le plan de financement doit être soumis mercredi à la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg.

“Si Altifort met 25 millions d’euros d’investissement, eh bien l’Etat mettra en face 25 millions d’euros d’investissement”, a rappelé le ministre de l’Economie et des Finances sur RTL.

“Je pense que nous allons pouvoir boucler ce plan de financement aujourd’hui avec les repreneurs, et avec l’ensemble des élus locaux, représentants de la région, représentants du département, de la communauté de communes, qui vont participer à la réunion que j’anime aujourd’hui au ministère des Finances”, a précisé Bruno Le Maire.

Dans un contexte budgétaire rendu incertain par le mouvement des “Gilets jaunes”, Bruno Le Maire a défendu cette nouvelle dépense publique : “C’est pour l’emploi et c’est pour l’industrie, donc je suis prêt à la faire, et l’Etat mettra exactement, comme il s’y est engagé, le montant que le repreneur est prêt à mettre”.

L’usine de Saint-Saulve (Nord), devenue Ascoval en 2017, emploie 281 salariés.

Coentreprise d’Ascometal (60%) et de Vallourec <VLLP.PA< (40%), l’aciérie a été exclue début 2018 du périmètre de rachat d’Ascometal par le groupe suisse Schmolz + Bickenbach, ce qui a mis de facto le sort des salariés en suspens. (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below