December 9, 2018 / 3:44 PM / a month ago

Volkswagen dément des allégations visant son président Pötsch

FRANCFORT, 9 décembre (Reuters) - Volkswagen a démenti dimanche des affirmations selon lesquelles son président Hans Dieter Pötsch était au courant du trucage des tests d’émissions polluantes au moins trois mois avant que n’éclate le scandale du “Dieselgate” aux Etats-Unis en septembre 2015.

Citant des documents internes détenus par les enquêteurs, l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag écrit que Hans Dieter Pötsch, qui était directeur financier à l’époque, avait été informés du non respect par le constructeur de la réglementation sur les émissions polluantes à la fin du mois de juin 2015.

Le journal cite une présentation confidentielle émanant du département juridique de Volkswagen (VW) et entre les mains des enquêteurs.

L’hebdomadaire rapporte aussi que selon le témoignage d’un des avocats de VW, présenté comme le “témoin P.”, Hans Dieter Pötsch a reçu cette présentation confidentielle le 29 juin 2015. Il fut aussi informé que 600.000 véhicules étaient concernés aux Etats-Unis et que le risque financier pour le constructeur s’élevait à 35 milliards d’euros.

Volkswagen a indiqué dimanche dans un communiqué être au courant de ces allégations depuis un certain temps.

“La présentation (faite, ndlr) par le témoin P. Est vigoureusement rejetée car elle est erronée”, explique le constructeur automobile. (Jan Schwartz, Matthieu Protard pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below