December 8, 2018 / 6:01 AM / 3 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 06H00 GMT (08/12)

SAMEDI À HAUT RISQUE DANS LES GRANDES VILLES

PARIS - Samedi de tous les dangers pour le gouvernement, tant sur le plan sécuritaire que politique, mais aussi pour les “Gilets jaunes”, de nouveau mobilisés une semaine après l’embrasement à Paris et ailleurs en France.

Dans les ministères, chez les commerçants et dans les établissements culturels, la crainte de violents débordements est telle que Paris prendra des airs de ville sous couvre-feu à une période d’ordinaire propice aux achats de Noël.

Près de 90.000 policiers et gendarmes sont réquisitionnés partout en France, dont 8.000 à Paris qui n’avait pas vu un tel déploiement de forces de l’ordre lors des trois premières journées de manifestations contre la vie chère.

“Ces trois dernières semaines ont fait naître un monstre qui a échappé à ses géniteurs”, a déclaré vendredi le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Les “Gilets jaunes libres” ont appelé leurs partisans à ne pas se rendre à Paris et Eric Drouet, l’un des membres les plus influents du mouvement, a proposé à ses soutiens de privilégier une action sur le périphérique mais, en l’absence de hiérarchie officielle, rien ne présage de la tournure des événements.

Echaudé par l’éruption de samedi dernier, le gouvernement veut à tout prix éviter des scènes du même genre, qui ont fait le tour de la planète.

Pour tenter d’apaiser la situation, l’exécutif a changé de tactique, après plusieurs semaines d’inflexibilité, en annonçant un moratoire puis un abandon complet des hausses de taxes sur le carburant, le point sur lequel s’est cristallisé la colère.

REÇUS À MATIGNON, LES “GILETS JAUNES” EN APPELLENT À MACRON

PARIS - Reçus vendredi soir par le Premier ministre Edouard Philippe vendredi soir, six manifestants du mouvement des “Gilets jaunes” en ont appelé à Emmanuel Macron pour répondre à leurs revendications sur de nombreux sujets, du smic à la fiscalité en passant par l’aménagement du territoire.

S’exprimant devant la presse à l’issue de leur entrevue à Matignon, tous ont dit attendre beaucoup de l’intervention du chef de l’Etat prévue en début de semaine prochaine, au sortir d’un week-end où les autorités craignent des débordements violents après un mois de mobilisation dans tout le pays sur le thème du pouvoir d’achat.

LA COMMERCE ÉVALUE À UN MILLIARD D’EUROS LE MANQUE À GAGNER

PARIS - La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) évalue à 1,0 milliard d’euros le manque à gagner subi par le secteur depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, le 17 novembre.

—-

USA-PEINE DE PRISON REQUISE CONTRE L’ANCIEN AVOCAT DE TRUMP

WASHINGTON/NEW YORK - Le parquet fédéral de Manhattan a demandé vendredi à la justice américaine de condamner Michael Cohen, ancien avocat personnel de Donald Trump, à une “peine d’emprisonnement substantielle” pour avoir acheté le silence de l’actrice de films pornographiques Stormy Daniels et pour fraude fiscale.

Le procureur spécial Robert Mueller a pour sa part souligné la coopération de Michael Cohen à l’enquête que mènent ses services sur une possible collusion entre la Russie et l’équipe de campagne électorale de Trump en 2016.

Selon des documents de justice transmis vendredi, Cohen a fourni des informations sur des tentatives de ressortissants russes d’entrer en contact avec l’équipe de campagne Trump. Une “synergie politique” avec Moscou a été proposée, est-il écrit, ce que Cohen dit avoir refusé.

—-

CHARLOTTESVILLE-LE SUPRÉMACISTE BLANC RECONNU COUPABLE DE MEURTRE

CHARLOTTESVILLE, Virginie - Le jeune James Fields, poursuivi pour avoir mortellement renversé au volant de sa voiture une militante antiraciste de 32 ans lors d’un rassemblement de suprémacistes blancs en août 2017 à Charlottesville aux Etats-Unis, a été reconnu coupable vendredi de meurtre avec préméditation.

James Field, 21 ans, était au volant de la voiture qui, le 12 août 2017, a foncé dans des contre-manifestants qui protestaient contre la présence de suprémacistes blancs à Charlottesville. Heather Heyer y a perdu la vie.

Le président américain Donald Trump avait été vivement critiqué après les violences de Charlottesville pour avoir déclaré qu’il y avait des “gens très bien” des deux côtés et pour avoir laissé entendre qu’à ses yeux, les torts étaient partagés.

—-

L’HÉRITIÈRE DE MERKEL ÉLUE À LA PRÉSIDENCE DE LA CDU

HAMBOURG - Annegret Kramp-Karrenbauer, considérée comme l’héritière d’Angela Merkel, lui a succédé vendredi à la présidence de l’Union chrétienne démocrate (CDU) et sera en pole position pour récidiver à la chancellerie fédérale.

L’ancienne ministre-présidente du Land de Sarre âgée de 56 ans a recueilli 517 des 999 suffrages exprimés par les délégués du parti, réunis en congrès à Hambourg. L’homme d’affaires Friedrich Merz, qu’elle affrontait au second tour, a obtenu 482 voix. Le ministre de la Santé, Jens Spahn, avait été éliminé au premier tour.

A la tête de la Sarre, où elle a dû cohabiter avec les Verts et les libéraux du FDP, “AKK” qui est également surnommée “Mini-Merkel” a acquis une capacité à fédérer qui pourrait être utile à Berlin, où les coalitions sont devenues la règle.

—-

TRUMP DEVRAIT REMPLACER LE CHEF D’ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES

WASHINGTON - Le président des États-Unis, Donald Trump, devrait nommer samedi Mark Milley, le général chef d’Etat-major de l’US Army, l’armée de terre américaine, au poste de chef d’état-major des armées américaines.

Mark Milley succéderait au général de marine Joseph Dunford, qui devait rester en fonctions jusqu’au 1er octobre 2019.

Donald Trump a annoncé vendredi d’autres remaniements dans son équipe. Il a choisi de nommer l’ancien Attorney General des Etats-Unis William Barr à la tête du département de la Justice et Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat, au poste d’ambassadrice des Etats-Unis à l’Onu.

Selon CNN, le secrétaire général de la Maison blanche, John Kelly, doit démissionner dans les prochains jours.

Le poste d’Attorney General est vacant depuis que Trump a limogé Jeff Sessions, il y a un mois. L’intérim est assuré par Matthew Whitaker.

—-

CANADA-LA DIRECTRICE FINANCIÈRE DE HUAWEI DEVANT LA JUSTICE

VANCOUVER/LONDRES - La directrice financière de Huawei Technologies est accusée par les Etats-Unis d’avoir caché les liens de l’équipementier télécoms chinois avec une firme qui essayait de contourner les sanctions américaines contre l’Iran, a déclaré un procureur canadien lors d’une audience à Vancouver vendredi.

Meng Wanzhou, 46 ans, arrêtée il y a une semaine à Vancouver à la demande des Etats-Unis, comparaissait pour une première audience de remise en liberté sous caution devant un tribunal de la ville canadienne. L’audience a été ajournée à lundi.

Les États-Unis ont 60 jours pour présenter une demande d’extradition formelle. La décision finale d’extradition appartient ministre de la Justice du Canada.

Si elle est jugée aux Etats-Unis, Meng Wanzhou, fille du fondateur de Huawei, risque 30 ans de prison, selon le parquet.

Durant l’audience, le procureur a déclaré que le dossier découlait d’informations de Reuters, rapportées en janvier 2013, selon lesquelles l’entreprise Skycom, qui avait tenté de vendre du matériel informatique Hewlett-Packard sous embargo au numéro un iranien de la téléphonie mobile, avait des liens étroits avec Huawei. Meng a menti lorsque des banques l’ont interrogée sur les liens entre les deux compagnies, a-t-il ajouté.

—-

PAS D’AUTORISATION DE FORAGE EN AMAZONIE POUR TOTAL

RIO DE JANEIRO - L’agence environnementale brésilienne Ibama a annoncé vendredi avoir rendu un cinquième avis, définitif, refusant à Total l’autorisation de réaliser des forages près de l’embouchure du fleuve Amazone.

Ibama a dit avoir donné à Total toutes les opportunités de corriger les problèmes soulevés lors d’une évaluation technique et avoir informé le groupe français de sa décision, motivée par le souci de préserver la biodiversité dans la zone concernée.

De l’avis de certains géologues, cette région pourrait abriter jusqu’à 14 milliards de barils de pétrole, soit plus que la totalité des réserves avérées du golfe du Mexique.

Total et ses partenaires, le britannique BP et le brésilien Petrobras, avaient acquis cinq blocs de prospection dans ce bassin en 2013. L’homologation du projet traînait en longueur depuis la découverte d’un important massif corallien à 28 km de la zone d’exploration.

—-

LA CHINE ENVOIE UNE SONDE EXPLORER LA FACE CACHÉE DE LA LUNE

PEKIN, 8 décembre (Reuters) - La Chine a procédé samedi au lancement inédit d’une sonde destinée à explorer la face cachée de la Lune, un symbole de l’avancée de l’ambitieux programme spatial de Pékin, a rapporté l’agence de presse officielle Chine Nouvelle.

De précédents satellites ont pu observer la face cachée de la Lune, mais aucun ne s’y est déjà posé, a-t-elle ajouté.

Une fusée Longue Marche-3B transportée un robot d’exploration a été lancée avec succès à 18h23 GMT vendredi depuis la base de Xichang, a précisé la même source.

La Chine veut jouer un rôle majeur dans l’exploration lunaire et devenir une puissance spatiale majeure aux côtés de la Russie et des Etats-Unis d’ici 2030. Elle a prévu de débuter l’année prochaine la construction de sa propre station spatiale habitée.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below