December 5, 2018 / 10:53 AM / 6 days ago

BOURSE-Tarkett et Saint-Gobain baissent, JPMorgan joue l'exposition aux émergents

PARIS, 5 décembre (Reuters) - Tarkett et Saint-Gobain baissent fortement en Bourse mercredi après l’abaissement par JPMorgan de ses recommandations sur les deux titres, la banque américaine préférant les groupes de matériaux de construction les plus exposés au rebond attendu de la demande sur les marchés émergents.

Le titre Tarkett perd 6,99% à 19,03 euros vers 11h48, la plus forte baisse de l’indice SBF 120, alors en repli de 0,89%; au même moment, Saint-Gobain cède 3,05% à 31,03 euros, la plus mauvaise performance du CAC 40, qui recule de 0,92%.

JPMorgan a abaissé son conseil sur Tarkett de “surpondérer” à “sous-pondérer” en ramenant son objectif de cours de 24 à 20 euros; sur Saint-Gobain, la banque passe de “surpondérer” à “neutre” avec un objectif de 40 euros contre 53 euros auparavant.

La banque américaine a une position générale à “surpondérer” sur le secteur des matériaux de construction, qui s’appuie sur la capacité de celui-ci à “surprendre positivement en 2019”.

“Après d’importantes révisions à la baisse des bénéfices cette année, nous prévoyons une réaccélération de la croissance organique”, explique-t-elle, ajoutant s’attendre à une amélioration des prix et des effets de change ainsi qu’une reprise des volumes.

Mais dans cette perspective, ajoute-t-elle, “nous ne préférons plus les marchés développés aux marchés émergents et nous considérons désormais les acteurs mondiaux du ciment comme particulièrement attrayants pour 2019”.

JPMorgan fait ainsi de LafargeHolcim sa valeur préférée dans le secteur, a relevé à “surpondérer” son conseil sur HeidelbergCement et reste à “surpondérer” sur CRH.

Concernant Saint-Gobain, les analystes reconnaissent certes que la baisse du cours a ramené la valorisation à un niveau “peu exigeant” mais évoque des risques sur les estimations de résultats pour les deux prochaines années, entre autres l’incertitude politique au Royaume-Uni, un possible ralentissement du marché de la construction en France et en Suède ou encore un retour à la normale des marges sur les marchés industriels du groupe, actuellement à leurs plus hauts niveaux historiques.

L’abaissement de deux échelons de la recommandation sur Tarkett est quant à lui justifié par une valorisation “relativement exigeante” par rapport à ses estimations.

“La baisse du prix du pétrole devrait favoriser les marges mais l’historique suggère un effet décalé de neuf mois”, ajoute JPMorgan. “De plus, les volumes en Russie pourraient subir l’impact de la baisse du prix du pétrole.”

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below