December 5, 2018 / 7:32 AM / 9 days ago

Les actionnaires de Takeda approuvent le rachat de Shire

* Plus importante acquisition à l’étranger d’un groupe japonais

* Opposition de certains actionnaires au regard de la dette

* Le DG de Takeda promet des économies de coûts

par Takashi Umekawa

OSAKA, Japon, 5 décembre (Reuters) - Les actionnaires de Takeda Pharmaceutical ont approuvé mercredi le rachat de Shire pour 62 milliards de dollars (54 milliards d’euros), donnant naissance à un géant pharmaceutique mondial doté d’un portefeuille de médicaments plus important mais lourdement endetté.

Réunis en assemblée générale extraordinaire à Osaka, dans l’Ouest du Japon, près de 90% des actionnaires de Takeda ont voté en faveur de l’accord, a précisé le groupe japonais.

Avec le rachat du laboratoire britannique, Takeda acquiert une expertise dans les maladies rares et fait désormais partie des dix premiers fabricants mondiaux de médicaments. L’opération est aussi la plus importante acquisition réalisée par une entreprise japonaise à l’étranger.

Takeda, qui a obtenu un prêt relais de 30,9 milliards de dollars et émis des actions nouvelles pour finaliser son acquisition, sera aussi l’une des entreprises les plus endettées.

L’action Takeda a perdu environ 25% de sa valeur depuis mars, date de l’annonce de l’intérêt du groupe japonais pour le laboratoire britannique, les investisseurs s’inquiétant de sa capacité à financer cette opération et des défis liés à l’intégration.

Un petit groupe d’investisseurs a cependant vivement exprimé son opposition à ce rapprochement

“Nous y sommes résolument opposés car les risques financiers sont trop importants et les bénéfices escomptés assez limités”, a déclaré Kazuhisa Takeda, ancien directeur du fabricant de médicaments et membre de la famille fondatrice.

“Je pense qu’une opération de fusions-acquisitions est tout à fait nécessaire pour l’avenir de Takeda mais Shire n’est pas la solution”, a-t-il ajouté.

Christophe Weber, directeur général de Takeda, s’est engagé à faire de cette acquisition une opération rentable en réduisant notamment les coûts. Il prévoit des économies annuelles d’au moins 1,4 milliard de dollars trois ans après la finalisation de l’accord. Le bénéfice ajusté sera considérablement renforcé à l’issue du premier exercice comptable annuel suivant la finalisation, a-t-il promis.

Takeda prévoit également de céder jusqu’à 10 milliards de dollars d’actifs non stratégiques pour réduire son endettement. Andy Plump, responsable mondial de la recherche et développement du groupe, juge indispensable d’accélérer le désendettement pour préserver la note de crédit de Takeda.

“Nous avons un plan de cessions qui nous amènera d’ici trois à cinq ans (...) à un niveau jugé acceptable par nos agences de notation. Notre note de crédit est susceptible de baisser d’un cran, mais elle reste au-dessus de la catégorie spéculative, ce qui est l’essentiel pour nous “, a-t-il déclaré dans une interview accordée à Reuters. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below