December 5, 2018 / 3:02 AM / 9 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 03H00 GMT (05/12)

GILETS JAUNES-VOLTE-FACE DU GOUVERNEMENT SUR LES CARBURANTS

PARIS - Le gouvernement a annoncé la suspension de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier, dont la hausse de la taxe carbone, une volte-face justifiée par la volonté d’éviter la répétition des graves violences commises samedi lors de la manifestation des “Gilets jaunes”.

En dépit des exhortations des manifestants, de quasiment toute l’opposition et d’une part croissante de la majorité, l’exécutif s’était jusqu’à présent refusé à tout moratoire des hausses de la taxe sur les carburants au nom de la “cohérence” et de la nécessité d’accélérer la transition énergétique.

Mais les scènes de chaos sur les Champs-Elysées samedi dernier et les nouveaux appels à manifester le week-end prochain ont contraint le gouvernement à lâcher du lest.

Trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier - la hausse de la taxe carbone sur l’essence, le fioul et le diesel, la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence et la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier - vont être suspendues pour six mois dans un souci “d’apaisement”.

Les taxes sur l’essence devaient augmenter de 2,9 centimes par litre au 1er janvier, celles sur le diesel de 6,5 centimes. Cela va amputer les recettes de l’Etat d’environ deux milliards d’euros.

Emmanuel Macron n’a pas prévu de s’exprimer à ce stade, a-t-on indiqué à l’Elysée, où l’on nie tout recul après les annonces faites par Edouard Philippe.

GILETS JAUNES-DISPOSITIF DE SÉCURITÉ RENFORCÉ SAMEDI

PARIS - Le dispositif de sécurité sera renforcé samedi prochain en France, et singulièrement à Paris, pour faire face à d’éventuelles nouvelles violences en marge du mouvement des “Gilets jaunes”, a déclaré mardi Christophe Castaner. Le ministre de l’Intérieur, qui s’exprimait avec le secrétaire d’Etat Laurent Nunez devant la commission des Lois du Sénat après les incidents du 1er décembre, a invité les manifestants “raisonnables” à ne pas se rendre à Paris samedi.

LA CGT ET FO TRANSPORTS APPELLENT À LA GRÈVE DIMANCHE

PARIS - La CGT et FO transports appellent à la grève dimanche prochain pour une durée indéterminée, afin de protester contre la faiblesse des mesures pour le pouvoir d’achat présentées par le gouvernement et défendre la rémunération des heures supplémentaires, a-t-on appris auprès de FO Transports.

“Ce qu’a présenté Edouard Philippe est plus que limité” en matière de pouvoir d’achat, y compris des salariés du transport routier, a déclaré à Reuters le secrétaire général de la Fédération nationale transports et logistique, Patrice Clos, quelques heures après l’annonce de la suspension pour six mois de trois mesures fiscales face à la contestation des “Gilets jaunes”.

DES DIZAINES DE LYCÉES PERTURBÉS, NOMBREUX INCIDENTS

PARIS - Les manifestations de lycéens ont donné lieu mardi à des heurts avec les forces de l’ordre dans plusieurs grandes villes de France et à divers incidents, dont l’incendie partiel d’un établissement de la région toulousaine.

Les académies les plus touchées sont celles de Créteil et de Versailles, en région parisienne, avec une trentaine d’établissements perturbés pour chacune d’entre elles, et d’Aix-Marseille (23), selon le ministère de l’Education nationale.

D’autres académies, comme celle d’Amiens et de Rennes, sont en revanche pratiquement épargnées par la contestation.

—-

MAY SUR LA SELLETTE DÈS L’OUVERTURE DU DÉBAT PARLEMENTAIRE SUR LE BREXIT

LONDRES - Les députés britanniques ont infligé mardi un sévère camouflet à Theresa May en estimant par un vote que son gouvernement était coupable d’”outrage au parlement” pour avoir refusé de publier la totalité de l’avis juridique sur le projet d’accord de sortie de l’Union européenne.

La motion, qui ordonne la publication immédiate de l’avis juridique en question, a été adoptée par 311 voix contre 293. Le gouvernement a fait savoir qu’il se conformerait au vote des parlementaires.

Son adoption laisse penser que l’opposition au projet d’accord sur les modalités du Brexit est particulièrement forte. Le Parti unioniste nord-irlandais (DUP), dont Theresa May a besoin pour disposer d’une majorité au Parlement, a joint ses voix à celles de l’opposition pour mettre le gouvernement en minorité.

Les parlementaires du DUP voteront en l’état contre l’accord de Brexit conclu par Theresa May avec l’UE, a déclaré l’un d’eux, Paul Girvan, du fait de leur hostilité à l’égard de la “clause de sauvegarde” (backstop) prévue pour éviter le rétablissement d’une frontière dure en Irlande.

—-

USA: UN EX-CONSEILLER DE TRUMP CONTRIBUE GRANDEMENT À L’”ENQUÊTE RUSSE”

WASHINGTON - Le bureau du procureur spécial Robert Mueller a proposé mardi soir qu’aucune peine d’emprisonnement ne soit prononcée contre l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn, soulignant la coopération importante de ce dernier à l’”enquête russe” menée par Mueller et son équipe.

Michael Flynn, qui a été conseiller à la Maison blanche pendant vingt-quatre jours seulement, a plaidé coupable en décembre 2017 d’avoir menti au FBI dans le cadre de l’enquête. Le tribunal du district de Columbia doit rendre son jugement dans cette affaire le 18 décembre.

Dans des documents de justice transmis mardi, les services de Robert Mueller déclarent que Michael Flynn a contribué de manière “substantielle” à l’enquête russe, fournissant notamment des “informations de première main” sur le contenu et le contexte d’interactions entre l’équipe de transition de Donald Trump et des représentants du gouvernement russe.

—-

CLIMAT-L’ONU VEUT UN NOUVEL ÉLAN À L’OCCASION DU SOMMET DE 2019

KATOWICE, Pologne - Le secrétaire général des Nations unies a exhorté mardi la communauté internationale à profiter du sommet sur le changement climatique qui sera organisé en 2019 par l’Onu pour exposer leurs plans et intensifier la lutte contre le réchauffement.

Le sommet de septembre 2019 à New York sur le climat, a souligné Antonio Guterres, sera “un élément essentiel” de ce combat, face à “une situation très dramatique”.

Le sommet de New York, a ajouté Antonio Guterres, visera aussi à s’assurer que les pays riches tiennent leur promesse de fournir chaque année, entre 2020 et 2025, une aide de 100 milliards de dollars aux Etats plus pauvres afin de les assister dans leur politique de développement durable.

Les émissions de dioxyde de carbone (CO²) des pays riches devraient augmenter légèrement cette année, essentiellement du fait d’un accroissement de la consommation de pétrole et de gaz naturel, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

—-

PAS D’ACCORD À BRUXELLES SUR LA TAXATION DES GÉANTS DU NUMÉRIQUE

BRUXELLES - Les ministres européens des Finances ne sont pas parvenus mardi à s’accorder sur la taxation des géants du numérique, malgré une proposition franco-allemande de dernière minute pour sauver le projet en le limitant à leur chiffre d’affaires publicitaire.

La Commission européenne a proposé en mars une taxe de 3% sur le chiffre d’affaires européen des entreprises comme Google, Apple, Facebook ou Amazon, afin de contrer leur tendance à l’optimisation fiscale.

Ce projet, qui suppose l’aval des 28 Etats de l’UE, s’est heurté à l’opposition de l’Irlande et de pays nordiques et à la tiédeur de l’Allemagne, poussant Paris et Berlin à proposer d’en limiter la portée. La France et l’Allemagne ont proposé pour leur part une taxe qui n’entrerait en vigueur qu’en 2021 et uniquement si aucune solution internationale n’est trouvée - une référence aux travaux en cours à l’OCDE - et elle pourrait disparaître d’ici 2025.

—-

VOLKSWAGEN POURRAIT ASSEMBLER DES VOITURES DANS DES USINES FORD AUX USA

WASHINGTON - Volkswagen est en train de s’allier avec Ford et pourrait assembler des véhicules dans les usines du constructeur américain aux Etats-Unis, a déclaré mardi le président du directoire du groupe allemand à la sortie d’une réunion à la Maison blanche.

Volkswagen, qui dispose d’un site d’assemblage dans le Tennessee, “envisage (aussi) de construire une deuxième usine” aux Etats-Unis, a dit Herbert Diess, précisant être “dans un dialogue et en négociations assez avancées avec Ford Corporation pour vraiment bâtir une alliance automobile mondiale, qui renforcerait aussi le secteur automobile américain”.

Des représentants de l’administration de Donald Trump ont reçu mardi à la Maison blanche des patrons de constructeurs automobiles allemands et les ont pressé de développer leurs investissements aux Etats-Unis, alors que le président américain envisage d’imposer des droits de douane élevés sur les importations d’automobiles européennes.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below